La mobilité virtuelle pour les personnes handicapées

La mobilité virtuelle pour les personnes handicapées

Résumé : Une entreprise qui permet aux personnes handicapées d'escalader virtuellement des montagnes, de plonger,... a été l'un des groupes distingué par Second Life, qui décernait ses premiers prix récompensant des projets virtuels améliorant la vie rée

Par le

Réagissez à cet article !


SAN FRANCISCO, 1 mai 2009 (AFP) -

Ce groupe baptisé Virtual Ability, ainsi que l'entreprise Studio Wikitecture, qui conçoit des bâtiments dans le monde virtuel lancé par Linden Lab en 2003, ont été désignés comme co-lauréats du prix, qui sera désormais décerné annuellement par Second Life.
Les prix s'acompagnent d'une récompense de 10.000 dollars.
Virtual Ability aide les personnes handicapées à se servir d'avatars pour faire du parachutisme, aller à la pêche, faire de la randonnée, ou même voler dans Second Life, a indiqué un responsable de l'entreprise, David Ludwig, dans un message publié sur virtualability.org.
"Nous dansons aussi beaucoup", a ajouté M. Ludwig, qui possède lui même un avatar sur Second Life du nom de "Pecos Kidd".
"C'est une expérience incroyable d'aider quelqu'un qui ne pourra plus jamais marcher dans la vie réelle à sauter sur un trampoline virtuel", a-t-il ajouté.
Virtual Ability, fondé par des handicapés, utilisera l'argent remporté pour améliorer ses services sur Second Life, selon sa présidente Alice Krueger.
"Pour beaucoup d'entre nous, Second Life n'est pas un jeu, c'est une seconde chance de vivre", a-t-elle dit.
Wikitecture utilise la technologie accessible sur Second Life et fait appel aux contributions en provenance des quatres coins de la planète pour créer des projets architecturaux réels et virtuels.
Un jury de Second Life a déclaré les deux groupes ex-aequo, après avoir étudié 230 dossiers du monde entier.


gc/chl/chv


« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Partager sur :

Réagissez à cet article !  

Commentaires

Réagissez à cet article


Soumettre un commentaire
Rappel : merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux... Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants.

Haut