Chirac demande à chaque ministère un programme pour l'emploi des personnes handicapées

15 février 2006 • Par

Thèmes :

PARIS, 15 fév 2006 (AFP) - Les ministères devront "atteindre l'objectif de 6% de personnes handicapées employées, en franchissant dès 2006 une étape significative", selon un communiqué de la présidence publié à l'issue d'un conseil restreint consacré à la politique en faveur des personnes handicapées. Tous les ministères devront en outre "procéder cette année au recensement des administrations accueillant du public, afin de pouvoir s'engager dès l'an prochain sur un échéancier de réalisation des travaux". M. Chirac "souhaite poursuivre la mobilisation totale de tous les acteurs" pour la mise en oeuvre de la loi du 11 février 2005 "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées". Le chef de l'Etat a fait de l'intégration des personnes handicapées l'un des trois grands chantiers de son second mandat, avec la lutte contre le cancer et contre l'insécurité routière. Jacques Chirac a demandé au gouvernement d'étudier "les aides qui pourront être accordées aux commerçants pour favoriser la réalisation rapide de travaux de mise en accessibilité des commerces", et d'ouvrir "des discussions avec les associations d'élus locaux pour accélérer les travaux de mise en accessibilité des écoles et des lycées". Concernant l'éducation, il souhaite "la poursuite des efforts entrepris, en mettant l'accent sur la formation en amont des auxiliaires de vie, des enseignants et des futurs enseignants", poursuit le communiqué. Par ailleurs, "pour améliorer l'accueil des personnes handicapées en établissement et y favoriser la pratique des sports et des loisirs, le recrutement de 300 emplois d'éducateurs sportifs diplômés a été décidé", conclut la présidence. tmo/es/bw [BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]
Partager sur :

Commentaires0 Réagissez à cet article

Thèmes :

Handicap.fr vous suggère aussi...
0 commentaire

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.