La société KEMPF célèbre 60 ans d'innovation : 1955 - 2015

Résumé : Jean-Pierre Kempf, paralysé suite à la polio, dépose son brevet du cercle accélérateur en 1955. Il fonde son entreprise qui ne cesse d'innover dans le domaine des adaptations de voitures, aussi très appréciées aux États-Unis et en Chine.
le 
Lire les réactions et réagissez !

A 23 ans, étudiant en sciences à Strasbourg, Jean-Pierre Kempf décida d'aménager une voiture pour qu'il puisse la conduire sans l'aide des deux jambes. C'était en 1954 et jusque-là, son seul moyen de locomotion était un tricycle. Atteint de la polio à l'âge de 2 ans, il ne pouvait pas se servir de ses jambes. Durant toute sa scolarité il laissait son tricycle à l'extérieur de l'école et plus tard de l'université et il était porté par ses camarades d'une classe à l'autre. Il avait réussi l'examen d'entrée à l'École Nationale Supérieure de Chimie de Strasbourg, mais le doyen refusa de l'accepter dès qu'il apprit qu'il avait un handicap. Déterminé à faire carrière comme chercheur scientifique, il a obtenu sa licence en science à la Faculté de Strasbourg.

Passionné de mécanique, il assembla une ancienne carrosserie sur un vieux châssis et l'adapta pour qu'il puisse la conduire. Il voulait maintenir les deux mains au volant, ainsi il installa un anneau sur le volant pour accélérer, qu'il appela « le cercle accélérateur », un levier à la main gauche comme embrayage et un levier à la main droite comme frein.

« Au volant de ma voiture j'étais comme tout le monde ! » disait-il. Il décida alors de partager son expérience et envoya une lettre de lecteur à l'Auto-Journal expliquant comment il conduisait. Suite à la publication de cette lettre il reçut des dizaines de courriers de personnes lui demandant d'équiper leurs voitures. C'est ainsi qu'il démarra son entreprise et déposa le brevet du cercle accélérateur en 1955.

A cette époque la plupart de ses clients étaient à Paris, à l'hôpital de Garches. Ainsi il fabriquait les pièces mécaniques des aménagements dans son atelier à Strasbourg et chaque semaine il allait à Paris. Il roulait de nuit et emmenait son ravitaillement, un sac de couchage et ses outils. Arrivé au garage mis à disposition par l'un de ses clients, il stationnait sa voiture à côté de celle à aménager et grimpait de l'une à l'autre. Il lui était impossible d'aller à l'hôtel, ou même au restaurant car il n'avait pas encore de fauteuil roulant. L'aménagement terminé et son client satisfait, il reprenait la route pour Strasbourg.
Pour lui le remerciement de ses clients était plus important que l'argent qu'il recevait.

En 1956 il put s'acheter un fauteuil roulant Everest & Jennings pliant qui lui donna enfin une réelle indépendance.
Il développa son entreprise avec des sites de montages dans les grandes villes de France et des agences et succursales dans plusieurs pays européens. Grace à lui, le cercle accélérateur aussi appelé l'anneau accélérateur est devenu l'aménagement standard en France pour une personne paraplégique ou amputée des deux jambes.

Jean-Pierre Kempf, jusqu'à son décès en 2002, ne cessa d'innover pour améliorer les aides à la conduite pour ses clients : Il fit évoluer le cercle accélérateur mécanique vers le cercle accélérateur électronique, le Comeldir avec des pistes et charbons évolua vers le Comeldir électronique. La pédale d'accélérateur amovible ou relevable fut remplacée par la pédale commutable. Il inventa l'embrayage à main, pneumatique puis électronique, la porte coulissante, le robot chargeur du fauteuil roulant, le mini-manche, la commande vocale pour les fonctions secondaires, et de très nombreux aménagements sur mesure dont il s'occupait personnellement.
Il tenait à ce que ses clients aient le même choix de véhicules que les personnes sans handicaps, ainsi il aménageait des véhicules allant de la petite Fiat à la Rolls Royce.

« Nous ne créons pas de prothèses pour la voiture » disait-il, « mais nous l'aménageons en respectant la sécurité et l'ergonomie et en s'assurant de maintenir l'esthétique de l'habitacle. » La fiabilité de ses produits était primordiale.
Aujourd'hui la société KEMPF SAS dirigée par sa fille Martine poursuit l'innovation avec Darios et Picado et offre une garantie à vie sur tous ses produits.

Depuis 2007 KEMPF est présent aux États-Unis et depuis 2012 KEMPF est également en Chine.


Tél : 03 88 04 28 10
info@kempf.fr

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-03-2015 par gmjbb :
nous avons fait aménager notre première voiture DAUPHINE en 1964 et depuis
je'ai toujours des voitures
équipées chez Kempf.Nous devons à Mr Kempf la joie
de pouvoir nous déplacer.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches