Handisport : les medias français brillent par leur absence !

Résumé : Tous les jours sur France 4, Patrick Montel a commenté les Mondiaux handisport de Lyon. Du grand spectacle, de l'émotion, un évènement à taille humaine. Le journaliste spécialiste des grands évènements se dit comblé par l'esprit handisport...

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Handicap.fr : Vous étiez à l'antenne en direct sur France 4, chaque soir entre 18 et 20h, avec deux champions à vos côtés ?
Patrick Montel : Oui, Joël Jeanneau, athlète handisport, champion du monde du 1500 mètres fauteuil roulant. Je ne savais pas qu'il était aussi bon, un gros bosseur, très pédagogue, notamment en termes de catégories de handicap car il y a vraiment de quoi s'y perdre. C'est un vrai cador. Et, à nos côtés, Muriel Hurtis, sprinteuse multi médaillée. Un super trio !

H.fr : Quel est le bilan de ces Mondiaux d'athlétisme handisport en termes de couverture médiatique ?
PM : Je constate qu'il y a une grande différence entre les paroles et les actes. Tout le monde prétend regarder Arte mais c'est TF1 qui affiche des records d'audience. Avec ces Mondiaux, c'est la même chose ; on veut voir du handisport mais notre direct sur France 4 a recueilli à peine plus de 100 000 téléspectateurs. Un match de foot à la même heure sur cette antenne, c'est huit fois plus !

H.fr : L'effet Londres n'était donc qu'un feu de paille ?
PM : Avant Londres, on a tiré à boulet rouge sur les chaînes de télé françaises même si France Télévisons a couvert l'évènement. Ensuite, on a pensé qu'un vrai déclic s'était opéré dans le public. Cet élan a incité notre groupe à tenter, pour la première fois, l'expérience du direct sur ces Mondiaux. Mais le succès sans précédent de ces Jeux paralympiques était, semble-t-il, surtout lié au fait qu'ils ont eu lieu en Angleterre qui s'est imposée comme une vraie nation handisport.

H.fr : Ce qui signifie qu'à Lyon les médias français ont boudé l'évènement ?
PM : Il y avait, parait-il, 300 journalistes accrédités. Mais où étaient mes confrères de la presse écrite et de la radio si prompts à donner des leçons ? Les medias français ont brillé une fois de plus par leur absence. Où étaient Le Figaro, Le Parisien, Libé ? Je suis resté dix jours sur place et les cherche encore ! Il est temps d'appliquer à soi-même les règles qu'on voudrait faire respecter... Les grands medias étrangers étaient, eux, bien plus présents : la BBC et Channel 4 ont assuré le direct tout au long de la compétition.

H.fr : Les médias ne sont pas seuls en cause. Le public n'était pas davantage devant son poste de télévision !
PM : Il est manifeste que l'opinion publique ne répond toujours pas aux attentes du handisport. 100 000 spectateurs, c'est à peu près l'audience de France 4 d'ordinaire sur cette tranche horaire alors ça n'a manifestement pas été un raz-de-marée. Forcément, je suis déçu. Ces championnats méritaient davantage ; ils étaient si beaux, si forts en sens et en émotions. Mais il ne faut pas raisonner à court terme, les grandes causes demandent du temps et de l'engagement. Ce fut, par exemple, le cas pour le foot féminin il y a quelques années. On considérait que c'était ringard mais, aujourd'hui, il a enfin percé. J'espère qu'il en sera de même pour le handisport et que France Télévisions s'accordera ce temps.

H.fr : Vous qui avez l'habitude de couvrir des évènements d'envergure, le spectacle était-il aussi palpitant que lors de championnats « valides » ?
PM : Evidemment, la même émotion et la même excellence, avec, en plus, des histoires humaines très fortes. J'ai commenté ces Mondiaux avec beaucoup d'enthousiasme. J'y ai retrouvé la fraîcheur que j'ai connue il y a vingt ans sur les compétitions valides. On peut encore profiter d'une immense proximité avec les athlètes ; ils sont là, sur le bord de la piste, on peut leur parler, ce qui est devenu totalement impossible sur des mondiaux valides. Je tenais à dire également que l'organisation était au top : des gens adorables et une grande disponibilité. Il y a vraiment eu tout au long de ce championnat quelque chose de très spécial, un climat de bienveillance, terriblement agréable et humain.

H.fr : Et vos téléspectateurs, ont-ils partagé cet enthousiasme ?
PM : J'ai eu beaucoup de retour à travers les réseaux sociaux. D'ordinaire, le taux de satisfaction sur un évènement sportif classique est d'environ 50 % ; sur ces mondiaux, c'est du 100 % ! Les téléspectateurs étaient contents, fidèles et impliqués. Ils n'ont pas cessé de m'apporter des infos sur mon compte Twitter. Bilan : zéro insulte et que des compliments !

H.fr : Y-a-t-il pour autant des choses à améliorer sur ce type de compétition handisport ?
PM : Oui, il y aurait un petit ménage à faire, notamment en limitant le nombre de catégories. Je vais être tranchant mais certaines n'ont pas vraiment de pertinence sur un plan athlétique. Un saut en longueur de 2 mètres, même si cela peut être un véritable exploit pour celui qui l'accomplit, ça a du mal à passer... Et puis, il faudrait aussi diminuer le nombre de cérémonies protocolaires : 200 au total lors de ces Mondiaux, avec remise de médailles et hymne national, contre en moyenne une quarantaine dans un évènement valide. Le dernier jour, le samedi, on en a compté seize. Dans ces circonstances, difficile de meubler et de donner à voir des prouesses sportives. Je crains que le téléspectateur n'ait décroché. Il faut vraiment que les autorités du handisport en prennent conscience !

H.fr : Quel est le moment qui vous a fait le plus vibrer ?
PM : La joie communicative de la Brésilienne Terezinha Guilhermina, une sprinteuse déjà détentrice de deux médailles d'or sur le 100 m et 200 m à Londres (catégorie T11). A Lyon, avec son guide, elle a tout raflé. Elle incarne tout ce que je viens de dire sur le handisport. Une athlète qui ne voit pas mais qui en réalité voit tout. Elle est aveugle et je n'ai portant jamais vu une telle joie de vivre.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 04-08-2013 par vickye 67 :
Bravo Patrick et merci de votre présence,de défendre,et commenter les athlètes handisport. Pour les médias bien sûr ces personnes ne sont pas intéressants mais pour nous téléspectateurs si !!! Personnellement,je suis touchée que France 2 via F4 ait montré ces mondiaux...je les trouve Super ces Athlètes...BRAVO ET MERCI A TOUS CEUX QUI SE SONT IMPLIQUES DANS CETTE AVENTURE. FAUT CONTINUER A NOUS DIFFUSER CES COMPETS.POUR LES PERSONNES HANDI C SUPER IMPORTANT !!!!

Le 04-08-2013 par lavieille :
moi j'ai suivi le direct mais au bout du deuxième ou troisième jour car je suis tombé par hasard dessus après je n'ai pas raté une journée par contre je les aurais sûrement suivis dés le premier jour si il y avais eu,comme pour les autres sports,un battage médiatique avec la ou les chaînes de retransmission

Le 05-08-2013 par dom62160 :
Beaucoup de battage médiatique autour des mondiaux de la natation, mais très peu pour le handisport. Moi qui suis handicapée, je l'ignorais complètement mais France4 n'est pas une chaine de télé que je regarde. Pourquoi ne pas retransmettre ces jeux handisport sur l'une des 3 premières chaines ? Dommage, j'aurais beaucoup aimé les regarder.

Le 05-08-2013 par PONNIER :
Bravo à Montel et France 4, un GRAND et ENORME merci de mettre les sports Handisport ! Cela change des émissions de violence comme 90mn, 66 mn, etc...
Continuez ! avec la persévérance on y arrivera. Un peu comme au début il y avait un Roland Garros femmme et il n'y avait personne pour regarder, puis vous avez su IMPOSER en mettant maintenant un Roland Garros Hommes et Femmes en même temps et les femmes ont un GROS public. Peut-être qu'un jour on IMPOSANT au public valide en mettant une finale Handicapé à Roland Garros (et s'il y a un français surtout) le public viendra nombreux encourager la FRANCE !

Le 05-08-2013 par SweetieEi :
Cher Bernard,
Il ne faut surtout pas lâcher. Cette initiative à 100 000 spectateurs signalez-vous, est un début.100 000, certes, vous êtes déçu, mais 100 000 passionné(e)s, qui ont vibré à l'unisson, à chaque battement de coeur qui raisonnait dans le coeur de ces magnifiques athlètes. 100 000, en globalité, mais plus certainement car si vous avez, par exemple compté 1 pour mon foyer, nous étions en réalité 3 à crier devant notre poste de télévision, à sauter sur le fauteuil et à ressentir TANT d'émotions. Le Handisport mérite TANT. Et nous vivons de si belles émotions. Il faut partager, partager et partager encore de tels évènements. En parler et en reparler toujours. Nous sommes tou(te)s à la recherche de tant de sincérité. Moi j'y crois et je sais que cela va marcher. Alors EN VANT et que rien ne nous arrête dans notre envie de soutenir le handisport. Pour eux, nous devons concourir et nous mettre dans les starting blocs, à la conquête de leur OR.

Le 05-08-2013 par Marc :
Monsieur Montel, tout d'abord des grands journaux étais présents ! Vous citez l'absence du Figaro alors que la journaliste Sport du Figaro étais 2 table derrière vous, et après vous parlez des journalistes français comme si vous étiez le seul à vous impliquez. Vous avez de plus été désagréable et toujours (excepté le dernier jour) de mauvaise humeur.
Enfin quant à votre présence sur le site de la compétitions et de votre "repérage" des journalistes français, je serais vous je m'abstiendrais car arriver à 16h30-17h au media center, regarder le récap de ma journée, faire son direct et dès 20h couper in extremis le direct puis disparaitre, je n'appelle pas ça du boulot de journaliste !!
Sur ce monsieur Montel, je crois que nous n'ayons pas le même regard sur le Handisport. Alors ne faite pas d'interview ou de déclarations comme celle ci et soyez plus poli et courtois lorsque vous avez affaire à des bénévoles en face de vous.

Le 06-08-2013 par HANDINAUTE :
La tendance est à l'handicap.Pendant longtemps protégés,nous étions pénards dans nos coins.C'est fou le nombre de gens qui veulent maintenant notre bien.Il n'y a pas que des gens désintéressés.

Le 13-08-2013 par Tim57 :
Je me méfie des journalistes et peu importe, mais donner nous des images d'athètles handi en compétition. Il y a en ce moment les championnat du monde natation handi au Canada (Montréal) et nada à la télévision : C'est lamentable!!!

Le 20-08-2013 par elodie :
La médiatisation, voila la clef du succès. Vous parlez des championnats d'athlé. handisport ok. mais elle est ou la médiatisation. Si dans premier temps, il passerait des bandes annonces pour dire qu'il y a ce type dévénement sur telle chaine, déjà ca serait mieux. J'avoue qu'il y a eu un grand effort auprès des médias, mais ce n'est pas encore assez. Quand est ce qu'on voit du basket handi??? quand est ce qu'on voit du foot fauteuil..?? le soir a des pas d'heures. Et encore que de grand événements!!! Alors qu'un match de foot PSG/MARSEILLE on en entend parler alors que c'est que des valides qui gagnent des millions et qui n'ont aucuns mérites. Beaucoup de sport handi sont plus impressionnants que ca mais personne connais ou n'en a jamais vu.et eux n'amasse pas des millions!!!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr