COMMISSION EUROPÉENNE - Qui est Vladimir Špidla, nouveau Commissaire chargé de l'emploi, des affaires sociales et de l'égalité des chances?

Résumé : Né le 22 avril 22 1951 à Prague, Vladimir Špidla a terminé ses études secondaires en 1970 pour s'inscrire à la faculté des arts, de l'Université Charles, Prague où il a étudié l'histoire et la préhistoire....
le 

1976, il a soutenu sa thèse avec succès portant sur la fondation de l'Institution financière Živnobanka.

Il a ensuite occupé un certain nombre d'emplois: il a été employé dans le domaine de la préservation des monuments historiques et de la conservation de la nature; archéologue, travailleur dans une scierie, employé dans une laiterie et dans un entrepôt d'articles de matériaux de construction. En 1990, M. Špidla est devenu vice-président du Comité national du District de Jindřichův Hradec, responsable de l'éducation, de la santé, des affaires sociales et de la culture.

Entre 1991 et 1996, il a occupé le poste de directeur du Centre local du travail. En 1992, il est devenu membre de la Présidence du parti démocratique social tchèque (CSSD), en mars 1997, il est devenu son vice-président statutaire, et en avril 2001, il a été élu Président du CSSD. A la chambre des députés, au sein de laquelle il a été élu en 1996, il a été Président du Comité parlementaire chargé de la politique sociale et de la santé.

Du 22 juillet 1998 et au 12 juillet 2002, il a occupé le poste de 1er Premier ministre-adjoint et Ministre du Travail des affaires sociales, chargé par le gouvernement de coordonner les départements du Travail et des affaires sociales, de la santé, de l'éducation, de la jeunesse et de l'éducation physique, de l'environnement, et de la culture Il a été nommé au poste de Premier ministre le 12 juillet 2002. Avant 1989, il n'avait jamais été membre d'un parti politique. Il est devenu Ministre de travail et Premier ministre adjoint en 1998.

Son programme de travail comprend la liberté de l'enseignement, une réforme limitée des retraites, la gratuité des soins de santé et des subventions pour les constructions.

Source: Courrier de la Plate-forme sociale

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr