Journée européenne des personnes handicapées: le Commissaire Špidla s'est engagé à combattre la discrimination contre les personnes handicapées

Résumé : Le Commissaire Špidla souligne la nécessité d'un encadrement juridique pour changer les mentalités, et de l'intégration d'une approche de non discrimination dans toutes les politiques et dans tous les instruments financiers de l'UE.

Par , le 


• Yannis Vardakastanis, Président du FEPH: le mainstreaming nécessite une démarche proactive. Cela signifie une analyse de toutes les politiques et les mesures en incluant la perspective des personnes handicapées. « Rien pour les personnes handicapées sans les personnes handicapées », c'est l'essence de la démocratie.


Le 2 décembre, lors de son discours d'ouverture à la Journée européenne des personnes handicapées, le nouveau Commissaire pour l'emploi et les affaires sociales, Vladimir Špidla a déclaré : « cette Commission est bien décidée à progresser de façon concrète et visible. Je suis prêt à coopérer et à trouver des solutions pour lutter contre la discrimination. Il faut que la société comprenne que la diversité est une richesse, et que les personnes handicapées sont une source de talents qui doit être reconnue ».


Le Forum européen des personnes handicapées, qui a travaillé en étroite collaboration avec la Commission européenne pour l'organisation de la conférence de la Journée européenne intitulée “Créer les conditions pour promouvoir l'emploi des personnes handicapées”, a accueilli avec enthousiasme l'engagement du Commissaire à assurer le mainstreaming des mesures de non-discrimination sur la base du handicap et le développement de nouveaux instruments juridiques.


S'adressant à plus de 200 experts du domaine de l'emploi, parmi lesquels des représentants clés du mouvement européen des personnes handicapées, des partenaires sociaux et des acteurs de l'UE, le Commissaire a annoncé le développement d'une stratégie globale par la Commission européenne pour lutter contre la discrimination, qui serait lancée en 2005. Il a particulièrement souligné le besoin d'une meilleure utilisation des outils existants pour lutter contre la discrimination, tels que les Fonds structurels de l'UE.


Le Président du FEPH, Yannis Vardakastanis, a réagi positivement aux déclarations du Commissaire soulignant que “l'accessibilité devrait être une condition préalable au financement et pour assurer la pleine participation des personnes handicapées. L'UE ne devrait plus permettre que l'argent public soit utilisé pour ériger de nouvelles barrières et pour accentuer l'exclusion dans l'UE à 25.


La conférence de la Journée européenne des personnes handicapées se poursuivra demain. Les résultats des discussions, qui seront consacrées aux conditions nécessaires à la promotion de l'emploi des personnes handicapées, seront rassemblés dans un rapport final publié suite à la conférence.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr