Demandes du Forum Européen des Personnes Handicapées (FEPH) auprès de la Présidence du Luxembourg de l'Union Européenne (UE)

Résumé : Le gouvernement du Luxembourg succédera à celui des Pays-Bas à la Présidence du Conseil de l'UE à partir du 1er janvier 2005, et restera à la « barre » de l'UE pendant six mois jusqu'en juin.

Par , le 

En assurant la Présidence, il aura un rôle clé pour donner une impulsion aux décisions législatives et politiques, ainsi que pour négocier des accords entre les Etats membres et les institutions.

En conséquence, le FEPH a exposé, dans une lettre adressée à la Présidence du Luxembourg, ce qu'il attend de sa Présidence – les points sur lesquels elle devrait prêter une attention particulière sur son agenda, les initiatives qu'elle pourrait prendre utilement dans différents domaines, et d'une manière décisive, le type d'approche qu'elle devrait prendre quant aux questions sur l'avenir de l'Europe. Les demandes du FEPH ne couvrent pas chaque domaine ou question politique qui sont exposés dans les priorités de la Présidence du Luxembourg au cours des six prochains mois, mais seulement les domaines pour lesquels le FEPH pense que la Présidence peut avoir un impact significatif.


Ces demandes abordent des questions que le FEPH considère comme « priorités clés » pour les six prochains mois, priorités qui peuvent être résumées comme suit :
- Promouvoir les Fonds Structurels comme outil essentiel de législation spécifique pour réduire l'exclusion sociale et au sein duquel l'approche « d'intégration systématique » (mainstreaming) basée sur l'accessibilité et la non-discrimination, doit être encouragée d'une manière horizontale dans tous les fonds nationaux et européens, afin de promouvoir un environnement accessible pour tous et éviter l'apparition de nouveaux obstacles.
- Examen à mi-parcours de la Stratégie de Lisbonne : Le FEPH demande à la Présidence du Luxembourg de s'assurer que les personnes handicapées, représentant 15% de la population active, bénéficient du principe d'égalité des chances au sein de la société de l'information, dans le domaine de l'innovation et de la recherche, au niveau de la formation et de l'apprentissage tout le long de la vie. Le FEPH profite de cette occasion pour rappeler que les obstacles majeurs pour les personnes handicapées sur le marché du travail sont l'accès, la qualité et les possibilités de promotion limitées. En conséquence, il demande aux nouveaux programmes d'action nationaux proposés par Mr Kok de prendre en considération les stratégies d'insertion sociale et de non-discrimination dans le domaine de l'emploi.
- Agenda de Politique Sociale : le FEPH demande que l'insertion de la Directive spécifique en faveur des personnes handicapées soit une priorité clé dans cet Agenda de politique sociale qui sera adopté début 2005 et qui sera opérationnel de 2006 à 2010. En outre, le FEPH demande que l'Agenda de Politique Sociale acquière une place prépondérante au sein de l'Agenda de l'UE étant donné qu'il est considéré comme un outil essentiel pour l'insertion des personnes handicapées.
- Transports : Le FEPH accueille favorablement l'insertion de la Directive relative aux droits des passagers aériens, incluant les personnes à mobilité réduite, dans les priorités de la Présidence luxembourgeoise et demande à cette Présidence qu'elle exerce son influence pour lancer la procédure relative à l'ensemble des mesures législatives sur la politique commune en matière ferroviaire, prenant en compte l'accessibilité et les besoins des passagers à mobilité réduite utilisant les chemins de fer.


Le site Internet de la Présidence luxembourgeoise n'est pas encore « en ligne », mais sera bientôt lancé et disponible à partir du site Internet du Conseil : http://ue.eu.int/cms3_fo/index.htm

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr