SUÈDE – Célébrations nationales de la Journée Internationale des Personnes Handicapées

Résumé : Conférence commune organisée par la Fédération suédoise des personnes handicapées et le Médiateur suédois pour les personnes handicapées

Par , le 

Le médiateur suédois pour les personnes handicapées et la Fédération suédoise des personnes handicapées ont, cette année, organisé une conférence le 3 décembre. Le thème de cette journée était « droits de l'homme et personnes handicapées ». Dans le cadre d'une bonne coopération, les deux parties ont également récemment organisé une série de séminaires mettant l'accent sur la nouvelle législation suédoise sur la non-discrimination.


Le 3 décembre était également le 10ème anniversaire de la création de l'institution, en Suède, du Médiateur pour les personnes handicapées. Cette instance gouvernementale a été créée en 1994 directement à la suite de l'adoption par les Nations Unies de normes onusiennes. Le Médiateur pour les personnes handicapées lui-même, Lars Lööw, a exprimé ses attentes pour l'avenir, à savoir : que le développement (économique et social) conduise à des conditions d'égalité dans la société au sein de laquelle le travail du médiateur se trouvera très réduit.


Berndt Nilsson, Président de la Fédération suédoise des personnes handicapées, a déclaré que, finalement, étant donné le véritable changement de paradigmes que nous constatons, les sujets relatifs aux personnes handicapées sont maintenant acceptés comme faisant partie du cadre des droits de l'homme.

Le tout premier orateur était Calle Gustafsson, âgé seulement de 12 ans et représentant le Comité pour les enfants récemment créé auprès du médiateur pour les personnes handicapées. Les autres orateurs, au cours de cette journée, comprenaient Bengt Lindqvist, ancien rapporteur spécial des Nations Unies sur les normes, Charlotte McClain de la Commission Sud africaine pour les droits, Lars Blomgren, Sous-secrétaire auprès du Ministre de la Santé et des Affaires sociales, et Ekman Aldén, Secrétaire Général des organisations suédoises d'aide internationale aux personnes handicapées.

Le travail au sein de la nouvelle Convention rend les personnes handicapées visibles et permet aux personnes elles-mêmes d'aborder leurs propres questions aux Nations Unies, a indiqué Charlotte McClain. Ce processus ne se déroule pas seulement à New York, il comprend un grand nombre de pays et des personnes handicapées du monde entier.

Berit Andnor, Ministre de la Santé et des Affaires sociales, a souligné que notre plan national d'action pour une politique en faveur des personnes handicapées « du statut de patient à celui de citoyen » montre que les personnes handicapées ont à la fois des droits et des obligations. Le plan sera relié à la législation, au travail effectué au Parlement et couvrira tous les niveaux de la société. Le Ministre a terminé en faisant remarquer que tous les citoyens ont le droit de bénéficier en Suède de notre système de protection sociale. C'est un droit, et non une récompense.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches