Europe-handicap, un agenda d'intégration " révolutionnaire "

Résumé : La commission de l'emploi et des affaires sociales a adopté mercredi 25 mai le projet de rapport d'Adám Kósa (PPE, hongrois) sur 'la mobilité et l'intégration des personnes handicapées et la stratégie UE 2020 en faveur des personnes handicapée

Par , le 

Réagissez à cet article !

Fruit de vastes consultations avec toutes les parties concernées par cette problématique, y compris les groupes politiques et de nombreuses ONG, le rapport d'Adám Kósa préconise d'introduire une approche « révolutionnaire » du handicap, de promouvoir un accès dans toute l'UE aux techniques spéciales de communication pour les personnes sourdes et des nouveaux modèles de systèmes d'éducation inclusifs. Le vote en plénière est attendu à l'automne 2011.

Cet engagement conduit de fait à une nouvelle démarche, qui ne cherche pas seulement à intégrer les résultats obtenus à ce jour mais qui entend également introduire de nouvelles orientations et d'éventuelles contributions en vue d'une Europe durable, compétitive et innovante.

Droits de l'Homme. Dans son exposé des motifs, Adám Kósa explique que si personne ne remet en doute le fait que les droits de l'Homme s'appliquent aux personnes handicapées, leur mise en pratique demeure entravée par des obstacles au quotidien - tant physiques que sociaux - notamment en ce qui concerne les services et les produits qui ne sont pas pleinement accessibles. Certains concepts sont parfois mis en évidence, comme la nécessité de fournir des services de proximité, le droit à l'assistance individuelle ou l'indépendance économique et sociale, ainsi que la reconnaissance de l'importance de la langue des signes et du principe de « conception universelle » en vue de permettre l'autonomie. Le rapport Kósa insiste également sur les droits des enfants handicapés et de leurs parents (lesquels ne souffrent le plus souvent d'aucun handicap), en soutenant le développement précoce, en tant que premier investissement dans l'avenir.

Emploi
. Conformément à la stratégie UE2020, l'un des objectifs les plus importants (voire le plus important, précise le rapporteur) est d'augmenter le taux d'emploi de près de 80 millions de personnes handicapées vivant dans l'UE, en supprimant dès que possible les barrières qui contribuent à les discriminer.

Actuellement, dans l'UE, seule une faible proportion des personnes handicapées travaillent ou peuvent travailler et il y a de fortes chances qu'une partie d'entre elles se trouvent en situation d'exclusion sociale. Le niveau d'emploi des personnes handicapées ou dont la capacité de travail a changé est généralement faible dans toute l'UE, 30 à 40% d'entre eux occupant un emploi. Et, note Adám Kósa, la situation est encore plus préoccupante dans les États membres les plus pauvres, étant donné qu'il faudrait augmenter d'environ 1% par an le niveau d'emploi pour atteindre le niveau de 75% fixé par la stratégie UE 2020. Pendant ce temps, 12 millions d'emplois qui pourraient être occupés par des travailleurs peu qualifiés vont disparaître d'ici à 2020.

Éducation
. Les systèmes actuels d'éducation et de formation ne permettent pas en général d'éviter le décrochage scolaire des personnes handicapées. Ceci conduit à une augmentation de l'inégalité sociale et de l'inégalité face à l'emploi de ces personnes, en particulier au cours de la crise économique actuelle. C'est pourquoi le rapporteur demande de mettre l'accent sur « une éducation ouverte à tous ». Il souligne aussi que la responsabilité sociale des entreprises pourrait apporter une dynamique importante à la situation des personnes handicapées.

Adopter une démarche socialement durable et fondée sur les droits de l'Homme. Le rapport Kósa engage les États membres et la Commission à ratifier rapidement et à mettre en œuvre la convention des Nations unies relative aux droits des personnes handicapées ainsi que son protocole facultatif. (G.B.)

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr