Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Réunion historique du Parlement européen des personnes handicapées à Bruxelles

Résumé : Ce 11 novembre 300 délégués et observateurs représentant les organisations de personnes handicapés de 28 pays européens ont tenu leur second "Parlement européen des personnes handicapées" (PEPH) pour marquer le dixième anniversaire de l'adoption.

Par , le 

Bruxelles, 11 novembre 2003 - Ces lundi et mardi, 300 délégués et observateurs représentant les organisations de handicapés de 28 pays européens ont tenu leur second "Parlement européen des personnes handicapées" (PEPH) dans l'hémicycle du Parlement européen à Bruxelles pour marquer le dixième anniversaire de l'adoption des Règles standards des Nations unies sur les droits des handicapés et l'Année européenne des personnes handicapées 2003.

Organisé avec l'appui du Parlement européen et en présence de nombreux députés, le Parlement européen des personnes handicapées offrait, sous l'égide de l'institution communautaire la plus proche de la société civile, une occasion historique aux handicapés européens de faire connaître leurs revendications politiques et de faire entendre leur voix pour défendre leurs droits.

Après deux jours de débat et un fructueux échange de vues, les délégués ont adopté une résolution sur le suivi de l'Année européenne 2003 et un Manifeste en vue des prochaines élections au Parlement européen qui comprend les principales demandes suivantes :

la nécessite d'adopter de nouvelles législations transversales pour mettre les personnes handicapées à l'abri des discriminations, dans tous les domaines de la vie, requête d'ores et déjà appuyée par le Parlement européen;
la future constitution européenne devra garantir que l'adoption de toute mesure législative sur la non-discrimination des handicapés soit acquise par un vote à la majorité qualifiée et non plus à l'unanimité comme c'est le cas aujourd'hui;
les élections européennes de l'an prochain devront être plus ouvertes aux personnes et candidats handicapés.
Dans son allocution d'ouverture, M. Theo BOUWMAN (Verts/ALE, NL), président de la commission de l'Emploi et des Affaires sociales, a expliqué que sa commission avait décidé que cette "manifestation appartiendrait en propre aux personnes handicapées de toute l'Europe, représentant la grande diversité des mouvements de handicapés aux niveaux local, national et européen" et il a pris l'engagement que sa commission "poursuivra ses efforts pour lutter contre les discriminations basées sur les handicaps, à la fois sur le marché du travail et plus largement dans d'autres domaines".

Pour M. Yannis VARDAKASTANIS, président du Forum européen des personnes handicapées (FEPH) et co-organisateur de cette manifestation, le PEPH constitue une étape majeure vers une nouvelle directive européenne : "Aujourd'hui encore, nous avons pu constater que le PE appuie cette demande, a-t-il déclaré. Le mouvement européen des handicapés poursuivra sa campagne, au niveau national comme au niveau européen, pour atteindre cet objectif-clef qui permettra de changer la vie de millions de personnes. Quelle meilleure contribution à l'Europe sociale peut-il y avoir qu'une protection communautaire des handicapés contre les discriminations?"

M. Pat Cox, président du Parlement européen, a déclaré : "Le PEPH symbolise l'importance du contact et du dialogue entre les citoyens de l'UE et leurs institutions européennes". Cette manifestation nous confie à nous, parlementaires, la mission d'assurer le suivi et la concrétisation". "Vous ne serez pas seuls, nous serons là, à vos côtés" a-t-il assuré dans son message aux délégués.

En conclusion de cette manifestation, Mme Anna DIAMANTOPOULOU, commissaire à l'Emploi et aux Affaires sociales, a souligné que la Commission européenne cherchait à intégrer la question du handicap dans les activités quotidiennes comme dans toutes les politiques communautaires. Elle est d'avis que le moment serait mal choisi, aujourd'hui, pour introduire une nouvelle législation horizontale. A l'heure actuelle en effet, l'application de la directive en vigueur sur la non-discrimination au travail, qui protège également les personnes handicapées, soulève de nombreux problèmes dans les États membres et il convient d'abord de les résoudre.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches