Des logements conçus par et pour les personnes handicapées

Résumé : Un groupe de personnes handicapées souhaitant vivre de manière indépendante a participé activement à la conception de leur logement, un concept novateur inauguré à Laval par le ministre délégué à la Sécurité sociale, Philippe Bas.

Par , le 

Laval, 9 juin 2006

"Ces logements ont été construits à la demande d'une dizaine de personnes résidant dans un foyer pour personnes handicapées et voulant vivre de manière autonome. Elles ont participé à la conception du bâtiment avec l'architecte, qui y a intégré leurs besoins et leurs attentes", a expliqué Christophe Duprez, chargé de communication du projet, présenté comme nouveau en France.

Les sept logements, situés au sein d'un lotissement de 120 parcelles, sont assez vastes pour accueillir des couples en fauteuils roulants et bénéficient d'un équipement domotique qui permet aux locataires de commander portes et appareils à la voix ou avec une télécommande. Le bâtiment utilise également des énergies renouvelables pour la production d'eau chaude et d'électricité.
Le septième appartement deviendra un lieu de vie ou les résidents auront la possibilité de bénéficier de services communs, ou de manger ensemble.

La création de ces logements a été rendue possible grâce à un partenariat entre les personnes handicapées, l'ergothérapeute du foyer Thérèse Vohl et l'organisme local de logement social, soutenus par l'association des Paralysés de France(APF) et le Conseil général de la Mayenne.
Un décret prévoyant que tous les types de handicap seront désormais pris en compte dans la conception des bâtiments, et que les règles actuelles d'accessibilité des logements seront renforcées est paru le 18 mai au Journal officiel.

etr/jri/d

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr