L'APF juge 'insuffisant' le décret sur l'accessibilité

Résumé : L'Association des paralysés de France a interpellé le gouvernement sur un projet de décret relatif à l'accessibilité des personnes handicapées aux locaux de travail, 'largement insuffisant' à ses yeux.

Par , le 

PARIS, 30 jan 2007 -

[BC][EC]L'APF constate que "le projet de décret relatif à l'accessibilité des locaux de travail, actuellement en cours de rédaction, est largement insuffisant au regard de l'esprit de la loi et des attentes des personnes en situation de handicap" et demande "l'accessibilité pour toutes les entreprises".
[BC][EC]Dans une lettre ouverte au gouvernement, transmise à l'AFP, l'association réclame que "le projet de décret introduise, conformément à la loi Handicap du 11 février 2005, des obligations d'accessibilité pour toutes les constructions neuves ou en réhabilitation et ce, quel que soit l'effectif de l'entreprise".
"Le problème de ce projet de décret, c'est qu'il instaure des seuils selon les effectifs des entreprises", a déclaré à l'AFP un porte-parole de l'APF.
Les entreprises qui comptent entre 20 et 200 salariés n'ont d'obligation d'accessibilité que pour un étage, celles de moins de 20 n'ont aucune obligation", a-t-il déploré.
"La loi du 11 février 2005 a posé comme une obligation nationale les principes de non-discrimination à l'emploi et d'accessibilité généralisée de tous les bâtiments comprenant des locaux de travail", rappelle l'APF.
L'APF se déclare "très étonnée" des difficultés rencontrées dans le cadre de la discussion sur l'accessibilité des locaux de travail "pour faire prendre en compte l'accessibilité des constructions neuves ou en réhabilitation lorsqu'elles accueillent moins de vingt salariés".
Pour elle, "plus l'accessibilité sera réalisée en amont, plus facile sera l'accueil ou le maintien dans l'emploi d'un travailleur handicapé".

cbn/jba/sh


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr