Angéo, outil technologique pour guider les malvoyants

Résumé : Angéo, un nouvel outil technologique d'aide à l'orientation, permet aux malvoyants d'être guidés dans leurs déplacements en ville grâce à l'utilisation d'un système de positionnement par satellite.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Cet instrument, mis au point par Navocap, une entreprise de Haute-Garonne, entend également "rassurer" ses utilisateurs en leur offrant la possibilité d'un contact vocal direct avec un opérateur.
"L'équipement embarqué" tient dans un petit sac à dos de 2 kg (bientôt réduit à 1 kg) relié par un fil à une oreillette, ce qui offre au malvoyant un guidage avec une précision de 5 mètres, par synthèse vocale, tout en lui permettant de conserver la perception, essentielle, de l'environnement sonore ambiant.
"Ce n'est ni une canne électronique, ni un chien électronique. Nous utilisons les données brutes des satellites GPS et EGNOS (Service européen de navigation par recouvrement géostationnaire) en les +retraitant+ pour les adapter au piéton en milieu urbain", explique Edgard Antoine, président de Navocap.
Le nom Angéo a été choisi pour insister sur l'aspect "rassurant" de son autre spécificité: en cas d'inattendu, une plate-forme de service et d'assistance accessible à tout moment permet au malvoyant, sur simple pression d'un bouton sur la bretelle du sac, de dialoguer avec un assistant.
Fruit de 36 mois de recherches d'une équipe de 18 personnes qui, à chaque étape, faisaient tester leurs travaux par des associations d'aveugles et de malvoyants, Angéo lancera une expérimentation in situ dans les rues de Toulouse en septembre 2008, avant une commercialisation prévue dans un an.
Edgard Antoine affirme que les concurrents italien et américain, "travaillant avec des données GPS standard", n'ont pas sa précision. Plusieurs modèles de sacs, dessinés par des stylistes, sont proposées aux utilisateurs selon leur sexe et leur âge, précise-t-il.
Un logiciel de planification d'itinéraires permet à Angéo d'inclure dans le guidage des portions de transports en commun. Edgard Antoine estime à 3,5 millions le nombre d'utilisateurs potentiels en Europe, des personnes atteintes notamment de myopie sévère, de dégénérescence maculaire ou de glaucome.
Déclaré projet innovant et sélectionné à ce titre par l'Incubateur d'entreprises Midi-Pyrénées, Angéo bénéficie notamment du soutien du CNES, du Grand Toulouse et de la Direction générale des entreprises.Ses concepteurs tablent sur 25.000 exemplaires vendus en trois ans et la mise en place de trois plate-formes d'assistance au plan international, créatrices de 80 emplois.

Par Franck MADOEUF

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. »

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr