L'Autre Faubourg : le centre handi-commercial ' 0 faute !

Résumé : En 2010, un centre commercial nouvelle génération a ouvert ses portes à Cholet (49). Il propose une accessibilité optimale et de nombreux services pour la clientèle handicapée ou à mobilité réduite. Un modèle à suivre, approuvé par notre équi

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Partant du constat qu'en France 35,4% de personnes déclarent éprouver des difficultés pour réaliser certaines tâches du quotidien (enquête INSEE 2007), ce sont 18 millions de consommateurs qui sont en difficulté potentielle. Faire ses courses se transforme parfois en véritable parcours du combattant. Et même si l'accessibilité des centres commerciaux et grandes surfaces reste globalement acceptable, il y avait matière à mieux faire dans ce domaine.

Mieux que la loi de 2005 !

C'est Cholet qui en a pris l'initiative. Cette ville du Maine-et-Loire est, au même titre que Troyes, la destination incontournable en matière de tourisme commercial. Une manne séculaire qui a construit sa réputation grâce à l'industrie textile. L'Autre Faubourg a pris place au cœur de la ZAC de l'Ecuyère. Une grande surface de plus ? Oui, peut-être. Mais dont la particularité mérite d'être signalée car cet espace est entièrement accessible aux personnes handicapées et à mobilité réduite. C'est la société choletaise Oréas, spécialiste en projets immobiliers commerciaux, qui est à l'origine du cette réalisation. Régis Vincenot, son président, particulièrement attentif aux problématiques d'accessibilité s'est fixé dès le départ l'objectif d'aller bien au-delà des critères imposés par la loi de février 2005 en faveur des personnes handicapées.

Des aménagements inédits

Après visite sur ce site qui propose 32 boutiques et une crèche (qui accueille les enfants pendant le shopping de leurs parents le samedi), les aménagements ont de quoi convaincre. L'Autre Faubourg a été entièrement pensé pour faciliter l'accès, la circulation et le repérage. Construit en cercle autour d'une « agora centrale » (règne la voiture oblige, c'est le parking !), le bâtiment présente des courbes harmonieuses qui permet une visibilité à 360 degrés.

• Dès l'entrée, un point d'accueil avec une présence permanente et un personnel formé à la réception des clients handicapés répond à toutes les doléances. Des fauteuils roulants sont mis gracieusement à disposition.
• Des tables d'orientation avec titrage en braille pour les personnes déficientes visuelles.
• Des zones de repos tout au long du circuit piéton avec trois types d'assises adaptées aux besoins de chacun.
• Des bornes audio, diffusant aux personnes équipées d'une télécommande universelle (mal et non voyants) un message de localisation sur le site.
• Un dispositif de guidage podotactile pour les déficients visuels qui comprend une ligne de guidage sur les cheminements principaux, ainsi qu'une bande de vigilance au niveau des passages piétons et des quais de bus.
• Un parking doté de 40 places pour les personnes à mobilité réduite, dont 16 avec surlageur et abri• Un arrêt spécifique pour les personnes à mobilité réduite.

Du confort pour tous

L'intérêt d'une telle conception c'est qu'elle n'est jamais stigmatisante. Chacun y trouve son compte, les personnes âgées, les familles avec poussettes, les enfants qui découvrent avec surprise le plan en relief. Chaque enseigne a également pris le parti d'un environnement adapté à tous les publics, en signant une charte qui garantit leur implication. Un « Guide facilitateur de l'accessibilité » a également été rédigé à leur intention qui leur propose des pistes pour aménager leurs espaces de vente de façon optimale pour la circulation de la clientèle handicapée ou à mobilité réduite.

Un centre plutôt « vert »

Enfin, souvent associé aux questions d'accessibilité, la logique environnementale est également à l'honneur. L'Autre Faubourg mise donc sur le développement durable : panneaux photovoltaïques, éolienne, récupération des eaux de pluie, pistes cyclables, espaces verts arborés. Handicap et environnement : deux engagements incontournables, un sceau qu'il faut désormais apposer sur toute les réalisations en devenir. Rappelons que depuis le 1er janvier 2007 tous les projets de construction doivent (en principe !) répondre à ces critères de mise en accessibilité !

Infos: www.autre-faubourg.com

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 09-01-2011 par Walter SALENS :
Bien agréable à lire ce constat entièrement positif sur un centre commercial. Qu'on se le dise. J'en profite pour adresser mes meilleurs voeux à Emmanuelle, la journaliste qui "bouge" de handicap.fr

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches