Handicap visuel : le bâti sous haute surveillance !

Résumé : La Fédération Française du Bâtiment et l'Association Valentin Haüy viennent de signer une convention qui prévoit une meilleure prise en compte des besoins d'accessibilité des aveugles et des malvoyants dans le cadre bâti.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Lorsqu'on évoque l'accessibilité du cadre bâti, on imagine le plus souvent la déambulation d'une personne en fauteuil roulant. Mais il va sans dire que cette problématique concerne également les autres types de handicap, et notamment le handicap visuel. En France, 65 000 personnes sont aveugles et 1,2 million est considéré comme « très malvoyante » (acuité visuelle inférieure à 4/10e). La Fédération Française du Bâtiment (57 000 adhérents !) et l'Association Valentin Haüy ont donc signé, dans le cadre du salon Urbacess qui s'est tenu à La Défense les 19 et 20 janvier 2012, une convention qui prévoit une meilleure prise en compte des besoins d'accessibilité des personnes aveugles et des malvoyantes.

Convention 2012 : trois priorités


Elle s'engage sur trois domaines :


• La sensibilisation des entreprises au handicap visuel face aux difficultés rencontrées par les personnes handicapées dans leur autonomie, dans leurs déplacements ainsi qu'aux risques domestiques et à ceux créés par les chantiers en ville.

• L'émergence de bonnes pratiques pouvant porter sur l'adaptation des logements individuels ou collectifs, des ERP, des locaux de travail ou de mises en œuvre de points particuliers comme l'installation de chantiers sur la voie publique. Cet apport pourra se concentrer sur les besoins inhérents aux entreprises de bâtiment adhérentes à la FFB et plus largement dans le cadre de l'Observatoire interministériel de l'accessibilité et de la conception universelle ou dans d'autres enceintes.

• L'adaptation et l'accessibilité du logement aux personnes aveugles et malvoyantes, accessibilité des ERP et des locaux de travail en explorant davantage les solutions techniques spécifiques au confort d'usage. Les deux réseaux pourront décider de proposer des actions de formation dédiées aux solutions pour le handicap visuel dans l'habitat à destination des entreprises du bâtiment.

Une mobilisation bipartite

« Tout l'enjeu de cette convention, explique Didier Ridoret, président de la Fédération Française du Bâtiment, est que le monde du bâtiment connaisse mieux les besoins des personnes déficientes visuelles pour savoir apporter les solutions utiles à leur vie quotidienne. C'est toute notre responsabilité d'entrepreneurs. Rendre accessible, construire accessible, bâtir pour un confort d'usage croissant et évolutif, protéger, c'est une fierté pour les entrepreneurs du bâtiment et leurs salariés. » La FFB a créé, à cette fin, la marque « les Pros de l'accessibilité®» qui s'adresse à des professionnels compétents en matière d'amélioration de l'accessibilité des constructions. De leur côté, les « correspondants accessibilité » de l'association Valentin Haüy, veillent, dans toute la France, au respect de ces engagements, auprès des maîtres d'ouvrages (publics et privés), des maîtres d'œuvre (bureaux d'études, architectes), mais aussi auprès de l'Etat, des collectivités locales et des organisations professionnelles.

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr