Mobilier urbain : de nouvelles règles anticollision !

Résumé : Poubelle, attention danger ! Nos voiries sont encombrées d'obstacles qui compromettent la sécurité des personnes malvoyantes. Depuis le 1er avril 2013, de nouvelles règles d'aménagement permettront peut-être de limiter les risques.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Feux tricolores, poubelles, trottoirs, abribus, petits bancs... Pour les personnes aveugles et malvoyantes, les mobiliers urbains constituent de nombreux obstacles qu'il faut détecter et identifier pour éviter les chocs. Un parcours souvent sinueux et dangereux ! Les aides techniques comme une canne blanche ou un chien-guide ne suffisent pas toujours à éviter la collision...

Des lois en perpétuelle évolution

Sécuriser le parcours était déjà l'une de prérogatives de la loi handicap de 2005 qui précise que « Le mobilier urbain, en particulier les bornes et poteaux, y compris lorsqu'ils sont implantés en porte-à-faux, doit être aisément détectable par les personnes aveugles ou malvoyantes. ». A son tour, l'arrêté du 15 janvier 2007 requiert que les équipements et mobiliers urbains présents sur le cheminement piétonnier s'inscrivent dans un volume minimum pour être détectés. L'annexe 3 de cet arrêté, prescrivant les dimensions minimales des bornes et poteaux, a fait l'objet d'une révision (à travers l'arrêté du 18 septembre 2012) afin de prendre en compte les remarques émises par les professionnels et les collectivités et surtout les doléances de ces usagers vulnérables.

1er avril 2013 : de nouvelles règles

Fruit d'un travail de recherche et d'une longue phase de négociations et d'échanges, notamment entre les industriels de ce secteur et les personnes handicapées, les dimensions minimales des mobiliers urbains ont donc profondément évolué afin d'accroître la sécurité des usagers de la voirie. Depuis le 1er avril 2013, de nouvelles règles sont entrées en vigueur qui concernent les obstacles installés sur des voiries nouvelles ou prévus lors de travaux d'aménagements ou de réhabilitation des voies, des cheminements existants ou des espaces publics. Les marchés publics publiés à compter du 1er avril 2013 devront également tenir compte de ces nouvelles dispositions.

Une fiche technique en 6 pages

Pour accompagner les professionnels de la voirie, une fiche synthétique intitulée « La détection des obstacles », publiée par le Certu (Service technique du ministère du développement durable), détaille cette évolution réglementaire et précise les attentes des usagers aveugles ou malvoyantes ainsi que les techniques de balayage à la canne. Et de publier quelques photos de ce qu'il ne faut surtout pas faire : forêt de poteaux, panneau de travaux rétrécissant le passage sur un trottoir, terrasse de café grignotant allègrement la voie publique... Sans oublier les obstacles placés en hauteur qui ne peuvent être repérés ni par une canne ni par un chien ! Plus globalement, les règles d'accessibilité applicables à la voirie sont également évoquées dans deux autres documents (lien ci-dessous).

Guide « Détection des obstacles » :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/CERTU%20Fiche%20PAM%20n%C2%B06.pdf
Guide « Concevoir une voirie accessible pour tous » :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Concevoir_voirie_accessible.pdf
Dépliant pédagogique « Une voirie accessible pour tous » :
http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/Certu%20Une%20voirie%20accessible%202012%20verso.pdf

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 01-05-2013 par laurence :
Les trottoirs encombrés de poubelles, vélos, mobylettes/scooters/mobylette, autos, et autres objets encombrants sont un vrai problème pour la circulation des personnes handicapées en fauteuil ou à mobilité réduite et les piétons en général ainsi que les poussettes pour enfants !
j'ai même vu souvent des vélos attachés aux panneaux de signalisation de places réservées, empêcher de marcher sur le trottoir, ou même de pouvoir ouvrir une portière de voiture...

mais les gens n'y prêtent guère attention, que faut il faire ?

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches