Grenoble: Rénove sa politique d'accessibilité

Résumé : Rencontre avec François Suchod, conseiller municipal délégué à l'accessibilité et à la qualité de la vie...

Par , le 

Alors que Grenoble recevait récemment la visite de Marie-Thérèse Boisseau secrétaire d'Etat aux personnes handicapées. Nous avons rencontré François Suchod, conseiller municipal délégué à l'accessibilité et à la qualité de la vie, afin de faire un bilan de la politique d'accessibilité de la ville.

[BI]Handirect [EI] : Le Conseil municipal vient récemment de voter des mesures significatives en faveur de l'accessibilité des commerces. Qu'en est-il ?
[BI]F. S. [EI] : Effectivement, le conseil a voté la création d'un nouveau droit de la voirie spécifique à Grenoble. Ce droit en faveur de l'accessibilité de commerces de proximité va permettre pour la première fois en France de toucher au domaine public. En effet, si jusqu'à présent la mise au norme d'accessibilité des commerces existants, en cas de travaux, s'imposait à l'intérieur des locaux, elle ne concernait pas l'entrée principale dépendante pour partie de la voie public. Résultat, le commerçant ne se préoccupait pas de l'accès même à son commerce. Tous les nouveaux bâtiments sont quant à eux obligatoirement accessibles.
Nous avons d'ailleurs signifié à Marie-Thérèse Boisseau notre souhait de voir cette spécificité grenobloise intégrer la nouvelle loi de 75.

[BI]Handirect [EI] : Les commerçants ne risquent-ils pas de protester contre cette mesure ?
F. S. : Bien sûr, mais nous allons aussi mettre en place les moyens de la faire accepter. Un fonds économique a déjà été voté pour aider les commerçants à hauteur de 20% du montant des travaux engagés dans la partie concernée par l'accès au magasin. J'ai arraché pour 2003
le budget qui doit accompagner cette politique, mais qu'en sera t-il des prochaines années ?
L'autre difficulté va être de faire appliquer cette mesure le plus largement possible car si le conseil municipal a voté la mise en place d'une politique, il n'y a pas de sanction pour ceux qui la refuse. Nous comptons beaucoup sur l'exemple du complexe culturel «le Cargo» qui sera un exemple national en matière d'accessibilité.

[BI]Handirect[EI] : Les autres travaux d'urbanisme sont-ils concernés ?
[BI]F. S. [EI] : Parallèlement, nous avons mis en place un schéma directeur d'accessibilité pour l'ensemble des grand projets urbains. Par exemple la 3ème ligne de tramways va être exemplaire en ce sens que l'ensemble des quais d'embarquement seront bien sûr accessibles mais c'est aussi tout l'environnement de ces quais dont nous étudierons l'accessibilité aussi bien horizontale que verticale. Toutes ces informations seront accessibles sur internet.
La mise en place de ces politiques permet à la ville de Grenoble de signer prochainement avec la région Rhône-Alpes la première convention de «territoire de séjour de tourisme adapté». D'ailleurs la ville organise, le 19 juin, un colloque national et européen sur le thème du tourisme adapté qui a pour objectif de montrer que le tourisme, s'il est important pour tous, est aussi au carrefour de la culture et du sport.

Propos recueillis par JMMC

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr