Culture, télé et arts pour tous : quoi de neuf en 2016 ?

Résumé : Quoi de neuf en 2016 pour les personnes handicapées dans les domaines artistiques et culturels ? Des sites plus accessibles, une télé en LSF, des pros mieux formés, des jeunes handicapés en service civique... En France, on a de belles idées.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Rendre un site historique accessible, c'est possible, en dépit des escaliers séculaires, des façades classées… Et certains l'ont prouvé. Le 27 janvier 2016, Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, remettait les prix « Patrimoines pour Tous », qui distinguent, depuis 2011, une démarche d'excellence en matière d'accessibilité généralisée pour les personnes en situation de handicap dans les établissements culturels accueillant du public.

Les lauréats 2015

C'est ainsi qu'a été distingué le musée départemental de la Céramique de Lezoux (Puy-de-Dôme) qui a accueilli durant plusieurs mois un groupe intergénérationnel composé de seize personnes ayant des difficultés de santé ou très isolées socialement afin de favoriser l'accès à une pratique culturelle. Ou encore, ex-aequo, les musées des Beaux-arts de Quimper (Finistère) et Fabre de Montpellier (Hérault) ; l'un s'est engagé à favoriser la compréhension des œuvres par tous les publics, l'autre dans une accessibilité très complète de son cadre bâti qui lui permet d'accueillir près de 1 500 visiteurs handicapés chaque année. D'autres lauréats ont également été récompensés.

Le bilan jusqu'en 2016

De bons élèves qui ont su relever des défis techniques et architecturaux et permettent à la France d'ouvrir une part de son patrimoine historique ou culturel insensé à tous les publics, il en existe. Cette cérémonie était donc l'occasion pour deux ministères (culture et personnes handicapées) de dresser le bilan dans ce domaine et de renouveler leurs ambitions pour 2016-2017 à travers la 10e  Commission nationale culture-handicap. Selon elle, des avancées ont été enregistrées depuis 2014 et notamment la poursuite de l'amélioration de l'accessibilité des sites internet des établissements culturels, l'évolution significative du nombre d'établissements sous tutelle du ministère de la Culture dont les bâtiments sont déjà accessibles, les actions du Centre national du cinéma (CNC) qui a développé des dispositifs de soutien en faveur de l'accessibilité aux œuvres et aux établissements cinématographiques qui portent leurs fruits. Par ailleurs, l'engagement et les moyens renforcés depuis 2012 en faveur des jeunes en situation de handicap a permis qu'ils bénéficient pleinement d'actions d'éducation artistique et culturelle tandis que l'accès aux écoles d'enseignement supérieur Culture a progressé. Enfin, une mission type du service civique a été élaborée pour permettre à des jeunes valides de favoriser l'accueil des personnes handicapées dans les établissements culturels.

Service civique et exception handicap aux droits d'auteur

Les deux ministres ont rappelé que les établissements culturels se mobilisent pour accueillir en service civique de nombreux jeunes en situation de handicap et proposé que tous les jeunes en service civique bénéficient d'une formation au handicap organisée en lien avec les associations représentatives des personnes handicapées. Enfin, Fleur Pèlerin a rappelé que le projet de loi relatif à la Liberté de création, à l'architecte au patrimoine intègre pleinement la question de l'accès à la culture des personnes handicapées et notamment améliore l'exception handicap aux droits d'auteurs, en incluant dans la définition des publics bénéficiaires les dyslexiques ou dyspraxiques, ainsi qu'en favorisant la mutualisation des fichiers numériques des œuvres adaptées aux situations de handicap entre les différentes structures agréées.

Accessibilité des émissions du service public

Priorité est également donnée à l'accessibilité à l'audiovisuel public, puisque France Télévisions s'est engagé avec le déploiement, dès juin 2016, d'un lecteur (player) permettant la mise à disposition, sur la télévision connectée, de l'interprétation de certains programmes en langue des signes française et, dès octobre 2016, de l'accessibilité en langue des signes des journaux d'information de 13h et de 20h. D'autres mesures importantes ont été annoncées… Dès qu'un événement justifiera l'interruption des programmes pour la diffusion d'un flash d'info, celui-ci sera traduit en langue des signes. La future chaîne d'information en continu inclura l'accessibilité dans ses missions dès son lancement. Le débat électoral, notamment de l'entre deux tours de l'élection présidentielle de 2017 sera également désormais traduit en langue des signes. Enfin, sera développé rapidement un décodeur TNT vocalisant.

L'édition adaptée et le numérique

Une mission conjointe est lancée en vue d'améliorer les activités d'adaptation des œuvres tout en rationalisant les moyens et financements publics qui y sont affectés. Par ailleurs, pour que les personnes handicapées puissent bénéficier de tout le potentiel du numérique, Fleur Pellerin et Ségolène Neuville ont annoncé qu'elles mobiliseraient les acteurs des nouvelles technologies, du handicap et les institutions culturelles dans le cadre d'un Hackathon, « Nouvelles technologies/Culture/Accessibilité Universelle » et que la thématique « Accessibilité-Handicap » sera inscrite dans l'appel à projet « Service numérique culturel innovant » qui sera lancé courant 2016.

Former les professionnels de la culture

L'ensemble des établissements nationaux d'enseignement supérieur d'architecture intègre aujourd'hui un enseignement à l'accessibilité au sein de leurs cursus. Une action renforcée sera conduite en formation initiale dans les écoles d'art. Pour développer la formation continue, les ateliers de l'accessibilité seront pérennisés tandis que de nouveaux guides de la collection Culture Handicap seront publiés en 2016 et des MOOC (portails de cours ouverts à tous) seront initiés.

© Emmanuelle Dal'Secco

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés"© Handicap.fr.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr