Handicap/accessibilité: d'importantes disparités

Résumé : L'absence d'une politique coordonnée en matière d'accessibilité aux personnes âgées des établissements publics a conduit à d'importantes inégalités sur l'ensemble du territoire, souligne un rapport de l'Obiaçu.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Paris, 10 oct 2012 (AFP)

Installé en 2010, cet observatoire avait notamment pour mission d'identifier les obstacles à la mise en oeuvre des dispositions de la loi de février 2005 en matière d'accessibilité et des difficultés rencontrées par les personnes handicapées ou à mobilité réduite dans leur cadre de vie.

Selon ce rapport, si de nombreux acteurs se sont mobilisés pour la mise en accessibilité de leur territoire, certains n'ont pas encore respecté la première étape de concertation: 61% des schémas directeurs d'accessibilité (SDA) des transports avaient été adoptés en juillet 2012 et quatre départements n'avaient pas encore engagé leurs schémas.

Parallèlement, 64% des plans de mise en accessibilité de la voirie et des aménagements des espaces publics sont en cours d'élaboration, couvrant 85% de la population.

Mais le rapport fait état d'une "accessibilité à plusieurs vitesses". Ainsi dans 16 départements, moins de 2% de ces plans ont été adoptés.

Pour remédier à ces disparités, le rapport fait 37 préconisations.

Il suggère notamment d'"accompagner les petites communes" qui ont des difficultés à mobiliser des ressources humaines et financières pour l'accessibilité de leur cadre de vie.

Il préconise aussi de compléter, en milieu rural, les lignes de transport régulières par des transports spécialisés, "sans surcoût tarifaire, de manière transitoire", tant que les services réguliers ne sont pas accessibles.

Il souhaite par ailleurs rendre accessibles un nombre croissant de sites internet, réexaminer la législation relative au stationnement des véhicules des personnes handicapées, ou encore identifier, dans les bâtiments existants, des axes prioritaires pour améliorer leur accessibilité.

La ministre chargée des Personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, a souligné dans un communiqué que ces préconisations seraient "examinées très attentivement", notamment par la sénatrice Claire-Lise Campion, chargée d'une mission sur l'accessibilité.

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr