L'accessibilité ne sera pas pour 2015 !

Résumé : La France ne sera "pas au rendez-vous de 2015" en matière d'accessibilité pour les personnes handicapées, selon un rapport remis à Jean-Marc Ayrault, tout en jugeant primordial de ne pas revenir sur l'objectif.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

PARIS, 01 mars 2013 (AFP) -

La loi handicap de 2005 a prévu de rendre accessibles aux personnes handicapées d'ici au 1er janvier 2015 les transports et tous les bâtiments recevant du public.

Or à moins de deux ans de l'échéance, la France "ne sera pas au rendez-vous", constate la sénatrice socialiste de l'Essonne, Claire-Lise Campion de l'Essonne, chargée par le Premier ministre de faire un état des lieux de l'accessibilité et de réfléchir aux solutions pour la faire avancer.

Ce retard peut s'expliquer par plusieurs raisons:

- la mise en accessibilité présente des coûts financiers parfois significatifs qui n'ont pas toujours été évalués,
- les délais nécessaires à la réalisation de l'ensemble des travaux n'ont pas forcément été bien appréciés,
- et les règles à respecter sont complexes.

"L'insuffisance de l'impulsion politique n'a pas permis de mobiliser les acteurs de terrain", souligne aussi la sénatrice dans son rapport.

"Pour ne pas freiner la dynamique, je suis cependant convaincue que les échéances de 2015 doivent être maintenues", écrit-elle, estimant que le report des échéances de la loi de 2005 serait "une erreur".

Parmi les progrès "tangibles", elle cite les logements neufs: entre 84% et 99% seraient accessibles.
Côté transports, "les avancées sont perceptibles dans les grandes villes, grâce au renouvellement du parc d'autobus et à la réalisation de lignes de tramway, en général accessibles".

"Malgré ces avancées, le chemin à parcourir d'ici 2015 n'en reste pas moins considérable", estime la sénatrice. Par exemple, "si les 63 lignes de bus parisiennes sont accessibles, seules 89 des 274 lignes de banlieue le sont".

Mme Campion avance pas moins de 40 propositions pour "réussir 2015". La première d'entre elles concerne la mise en place d'"agendas d'accessibilité programmée", définissant le coût des travaux nécessaires, et dont la durée de mise en oeuvre pourrait s'inscrire dans une fourchette de 3 ou 4 ans, pouvant être reconduits 2 ou 3 ans.
Une proposition qui déçoit l'Association des paralysés de France (APF), puisqu'elle "reporte de fait l'échéance dune France accessible à 2022".
ito/bfr/jag

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations »

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-03-2013 par Serge Meunier :
Bonjour,
Et si l'on perdait un peu moins de temps en tergiversations et réunionite aïgue dans notre beau pays ; et si l'on avançait plutôt que tourner en rond à préparer de belles excuses ?..

Le 03-03-2013 par Walter Salens :
Ce rapport est d'abord réaliste. Et cette réalité impose de travailler sur ce qui doit et peut être fait. Ne rien faire et attendre sans plus la date du 31.12.2014 serait d'un défaitisme total.

Le 04-03-2013 par virard :
Il faut continuer à se battre"ne lachons rien"

Le 05-03-2013 par Le Plaquiste :
C'est vraiment se moquer du monde.
Rien de difficile en obligeant les ERP a rendre accessible les commerces aux personnes à mobilité réduite.
Faut faire comme la RT 2012, c'est comme ca et pas autrement. Si on veut que cela bouge rapidement, faut agir par décrets, c'est tout.
Mais en France, on ne sait que faire des promesses.
A bon entendeur.
PS : Je n'ai pas le label Handibat mais j'agence de façon intelligente, et Accessible surtout.

Le 07-03-2013 par Sandy :
Juste BRAVO pour Serge Meunier : il a tout dit ds sa phrase !!

Le 09-03-2013 par Walter Salens :
Désolé mais j'ignore ce qu'est RT 2012. Je me demande tout de même ce que font concrètement les personnes défaitistes à 100%.

Le 12-03-2013 par VINET REMY :
Nous avons la chance de vivre à NANTES.Cependant je crée un @ collectif 2015 pour lutter contre les discriminations faites aux empêchés de tout bord,contre les "lenteurs' que je dénonce comme beaucoup des commentateurs,ici.Demander le programme en urgence .
On doit pouvoir faire mieux.

Le 10-07-2013 par ronald Catry :
Bonjour à tous,j'ai 28 ans est inventeur d'une "Borne" pour déficient visuel, promu aux 3 concours Lépine (Jeunes inventeur; Européen et International) Ecri aux présidents des maires de France,1 seul maire qui m'a répondu sur 103 courriers envoyés. Je fait quoi? avec mon brevet et mes diplômes des concours Lépine...
Merci au gouvernement, pour les promesses !
Chaque élu attendra sa fin de mission pour réfléchir encor 5 ans, Merci la France

Le 09-03-2014 par ildv :
Il FAUT que tout le monde puisse accéder à tous les services.
Mais a-t-on tente de régler "concrètement" le problème?
Dans mon cas, la mise au norme de 100k€ >> bénéf.!
Bien sur, il y a des aides publics, mais pour une structure moyenne comma la mienne, je ne peux mobiliser une ressource (moi en l'èspèce) pour naviguer dans les méandre de l'administration (ce qu'une très grosse structure peut faire sans soucis).
Je suis en pleine relance de l'affaire que j'ai reprise récemment et je tire déjà le diable par la queue.
Pour tout les tenant du "y a qu'à" (faire des décret, obliger, ...) la réalité est un peu plus complexe.

PERSONNE ne peut aller dans l'hôtel de son choix (trop chère, trop chic, trop populo, trop ...). Plutôt que d'obliger TOUT les hôteliers à se mettre aux normes, pour quoi ne pas mutualiser les ressources (nb de chambre par zone et par étoile?)Bref faire le lien entre besoin offre et éviter les place innocupées.
... enfin ce n'est que mon avis.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr