Accessibilité : des fauteuils roulants bloquent un car !

Résumé : Dix manifestants en fauteuil roulant ont bloqué un car à Rennes pour protester contre les nouvelles échéances sur l'accessibilité. Membre du collectif " Non au report ", ils réclamaient le droit de se rendre à la mer. La mobilisation s'organise!

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Il y a deux semaines, le nageur Philippe Croizon était invité sur le plateau de « L'émission pour tous » (France 2), animée par Laurent Ruquier, pour venir débattre du report de l'échéance du tout accessible aux calendes grecques... L'animatrice Christine Bravo avait alors suggéré une idée : réunir les forces de tous les usagers en fauteuil roulant pour organiser une « opération escargot » à l'instar de ce qui est pratiqué assez régulièrement par les taxis ou les poids-lourds, afin de faire pression le gouvernement et plus globalement sur l'opinion publique. Idée somme toute pas si stupide et dont certains Bretons ont visiblement décidé de s'inspirer. Sans pour autant paralyser le réseau routier français, ils ont jeté leur grain de sable dans la circulation.

« L'invalide veut valider son ticket »

A Rennes, le 15 mars 2014, une dizaine de personnes handicapées circulant en
fauteuil roulant a en effet bloqué pendant près d'une heure un car à destination de la station balnéaire de Dinard, réclamant de « pouvoir aller à la mer ». Les manifestants se sont rassemblés à la gare routière derrière le car du réseau départemental de transports, inaccessible aux personnes en fauteuil, l'empêchant de démarrer. Ils brandissaient des affichettes avec pour slogans : « Liberté, égalité, accessibilité », « L'invalide veut valider son ticket » ou encore « A plus tard dans l'car ».

Le collectif « Non au report »

Ils sont membre du collectif « Non au report » (lien ci-dessous), sans attaches associatives ni politiques, qui réclame l'application de la loi sur le handicap de février de 2005 « telle qu'elle a été votée ». Celle-ci prévoit de rendre accessible d'ici 2015 les bâtiments recevant du public et les transports mais le gouvernement a reconnu que ce but ne serait pas atteint en 2015 et a annoncé fin février 2014 de nouveaux délais, allant de trois à neuf ans. « On veut pouvoir accéder aux services publics, on n'en peut plus d'attendre», a expliqué à l'AFP Mathilde Fuchs, porte-parole du collectif à Rennes. « Il y a quelques lignes de car accessibles aux handicapés, vers Fougères, Bain-de-Bretagne, mais très peu et aucune pour la côte, on a aucun moyen d'aller se promener à la mer, a-t-elle poursuivi. Mais le car, c'est symbolique : derrière, il y a aussi l'accès aux soins, aux écoles. Les difficultés c'est tous les jours. Pourquoi être obligé d'aller à l'hôpital juste pour soigner une carie ? On devrait pouvoir aller en cabinet comme tout le monde ! ».

Une pétition APF soutenue par Croizon

De son côté, l'APF (Association des paralysés de France), soutenue par le nageur Philippe Croizon, vient également d'interpeler le Premier ministre dans une pétition diffusée sur le site change.org (lien ci-dessous). Avec pour titre : « La liberté d'aller et de venir ne peut pas attendre 10 ans de plus ! ». Au 17 mars, 58 000 personnes l'avaient déjà signée. Il en manque encore 16 000 ! A vos « souris »... à moins que vous ne préfériez la méthode « escargot » !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 28-03-2014 par W.Salens :
Signer des pétitions est devenue une mode, soit. Cette manif, bien visible, c'est mieux et largement. Les grandes assoc devraient vraiment s'en inspirer dans tous les départements, à répétition, bien audible et relayé sur tous les réseaux. Discuter dans les commissions "consultatives" est une chose, mais largement insuffisante.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches