Carnaval de Nice : un délire compatible avec le handicap ?

Résumé : Du 15 février au 6 mars 2013, Nice est en fête à l'occasion de son traditionnel carnaval. Visiteurs handicapés, osez un bain de soleil, de couleurs et de lumières au cœur de l'hiver. En 2013, honneur au Roi des cinq continents !

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Rio, Venise... Inutile de partir au bout du monde pour se plonger dans l'allégresse hivernale. Depuis 1876, Nice est devenu un rendez-vous incontournable pour les amateurs de carnavals. Au même titre que Mandelieu (fête du mimosa) et Menton (fête du citron), les traditionnelles fêtes de l'hiver de la Côte d'Azur répandent leur sympathique folie sur le littoral azuréen.

Un million de visiteurs


Mais quelle place, dans cette immense frénésie, pour les spectateurs handicapés ? On imagine de grands mouvements de foule, la musique à pleins décibels, des faisceaux de lumières, une liesse parfois débridée et des amas de fêtards indisciplinés qui pourraient compromettre la progression des personnes handicapées, et notamment celles ayant des problèmes de mobilité. En réalité, peu d'excès au programme. Nice a beau rassembler, pendant trois semaines (au total treize journées de festivités, à la fois en week-end et en semaine), un million de visiteurs, l'ambiance reste bon enfant et la déambulation s'avère tout à fait possible.

Nice : en queue de peloton en matière d'accessibilité


Pourtant Nice ne fait pas vraiment figure de bon élève en matière d'accessibilité. C'est en tout cas la conclusion du Baromètre de l'accessibilité publié chaque année par l'APF (Association des paralysés de France). En 2012, cette reine de la villégiature ne se classe qu'à la 62ème position (sur 96 avec une note globale néanmoins en hausse de 12,6/20, contre 10,7 en 2011). Une mauvaise place qui ne doit pourtant pas dissuader les amateurs de fêtes populaires, d'autant que la ville vient de se doter d'un réseau de tramway qui facilite les déplacements et permet d'atteindre plus facilement le centre-ville et la prestigieuse Promenade des Anglais.

Bataille de fleurs : un délire floral


C'est justement ici, tout au long de la plage, que sont programmées ces réjouissances. De jour comme de nuit, défilés de chars, batailles de fleurs et corsos carnavalesques répandent leur insolence dans les rues de la ville. Quinze tonnes de confettis sont déversés chaque année. A l'occasion de la Bataille de fleurs, un cortège composé d'une vingtaine de chars, tous habillés de fleurs fraîches, s'étire sur le front de mer. Venus des quatre coins du monde, un millier de danseurs et musiciens, échassiers, cavaliers ou formes monumentales s'en donnent à cœur joie dans une parade extravagante. A l'issue de chaque procession, des jeunes beautés dépouillent les chars de leur parure florale pour les jeter dans le public. Chacun repart avec un bouquet composé par quelque délire festif... de plus de 100 000 fleurs !

Accessibilité de la Bataille de fleurs


La Bataille de fleurs se répand le long de la Promenade des Anglais et du Quai des Etats-Unis et offre un espace suffisamment vaste pour que tous les publics puissent cohabiter. L'accès aux tribunes n'étant pas possible pour les personnes en fauteuil roulant, un espace leur est dédié qui permet de profiter pleinement du spectacle. Il se situe au début de la Promenades des Anglais, face aux Jardins Albert 1er. Des chaises sont également disponibles pour les accompagnants tandis que des toilettes adaptées sont proposées à proximité immédiate. Mieux vaut arriver bien avant le début de la manifestation car le flot de spectateurs reste assez dense et peut rendre l'accès à cette zone dédiée difficile.

Corso : le défilé des géants


Le soir venu, le corso illuminé projette ses feux (également en journée sur le même parcours). Au départ de la place Masséna, où de hautes tribunes ont été dressées pour l'occasion, une longue cohorte composée d'une vingtaine de chars, qui culminent pour certains à 20 mètres de hauteur, raconte, en 2013, l'histoire du « Roi des cinq continents ». Un cortège satirique qui, esprit du carnaval oblige, n'hésite pas à égratigner quelques éminences, parmi lesquelles nos hommes politiques, des émirs du pétrole ou encore la statue de la Liberté. C'est le défilé des superlatifs : toujours plus haut, toujours plus beau, toujours plus corrosif... Du grand spectacle !

Accessibilité du corso


Contrairement à la Bataille de fleurs où les spectateurs sont contenus derrière des barrières, il est possible, lors de ce grand corso, de déambuler sur la piste au milieu des chars. Cette foule parfois compacte peut donc perturber la progression d'un fauteuil roulant ou un scooter PMR. C'est pourquoi une tribune dédiée a été aménagée sur la place Masséna. Accessible par un plan incliné, elle offre un espace sécurisé, en peu en hauteur, qui permet de ne pas être gêné par le flot des passants. Le corso durant environ 1h30, mieux vaut prévoir une couverture ou des vêtements très chauds, surtout de nuit.

Côté tarifs


Des réductions sont appliquées aux personnes handicapées (titulaires d'une carte d'invalidité d'un taux supérieur ou égal à 80 % et leur accompagnant) : 10 € en tribune ou dans les enceintes réservées. Certains espaces sont également accessibles gratuitement mais sans places dédiées. Un mail est proposé lors de la réservation (lien sur le site) pour tenir compte des besoins spécifiques des visiteurs handicapés.

Pour finir en apothéose, chaque dernier mercredi (6 mars 2013, à 21h30, entrée gratuite), ce carnaval s'achève par un sacrifice, la mémorable incinération du roi du carnaval, et un splendide feu d'artifice.

• Places de stationnement CIC-CIG à Nice : www.nice.fr/Handicap/Places-de-stationnement-pour-personnes-handicapees
www.nicecarnaval.com
• Office du tourisme et des congrès : 0 892 707 407 (0,34 euros/mn)
www.nicetourisme.biz
www.cotedazur-tourisme.com

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Tous les liens


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 02-03-2015 par sant :
Samedi 28 février la personne qui m a fait les billets pour la bataille de fleurs mon fils handicapé et moi ne voulait pas me prendre en accompagnatrice parce que il ny a pas marqué ce terme sur sa carte mais seul , il ne serait pas venu, en gros elle m a dit la prochaine fois vous n aurai pas la réduction je pense que ce n'est pas normale en plus pour des niçois!!!!!!!

Le 02-03-2015 par sant :
J ai failli ne pas pouvoir accompgner mon fils a la bataille de fleurs samesi 28 fevrier 2015 pas normal ce sistème...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr