Adaptation téléphonique

Résumé : Jean-Marc a adapté pour sa soeur, infirme moteur cérébral, un téléphone afin qu'elle puisse joindre famille et amis sans aide extérieure...

Par , le 

Inventeur : Jean-Marc Fatoux - Pour sa sœur, 42 ans Yvre-l'Evèque (72)

Le loisir préféré de Jean-Marc Fatoux n'est autre que le bricolage. Ça tombe bien, le concours en a besoin ! Après un système d'ouverture de porte avec poulie, l'adaptation d'un téléphone pour malvoyant… Jean-Marc a adapté pour sa sœœur, infirme moteur cérébral, un téléphone afin qu'elle puisse joindre famille et amis sans aide extérieure.

Le principe ? Le combiné du téléphone fixe à grosses touches est scotché sur le support d'une lampe orientable clippable à proximité de l'appareil. Une boule en caoutchouc le remplace en venant appuyer sur le bouton de tonalité. Le téléphone, placé dans un support en bois, est recouvert d'un plexiglas ajouré au niveau des touches pour mieux diriger les doigts. Enfin, une petite baguette d'aluminium sert de guide pour retenir la boule côté intérieur.

Pour utiliser le téléphone, rien de plus simple : appuyer sur la touche ampli, décrocher en déplaçant la boule vers le bas pour dégager la gâchette, appuyer sur la touche du numéro préenregistré, se rapprocher du combiné pour parler. Pour raccrocher, il suffit de replacer la boule sur la gâchette.

Matériaux

  • 1 téléphone
  • 1 lampe orientable
  • 1 boule en caoutchouc
  • 1 baguette en aluminium
  • Bois pour plinthe, ornement « Vénilia tissu » antidérapant pour la finition
  • Peinture

Difficulté : Simple : Réalisation simple dans sa conception et son principe d'assemblage

Photos : © D.R. Illustrations : © Olivier Dauger

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr