Les aides à la mobilité

Résumé : Faciliter l'intégration professionnelle des personnes handicapées en compensant leur handicap lors des déplacements (transport, hébergement).

Par , le 

Qui peut en bénéficier ?

Ces aides s'adressent à la personne handicapée souhaitant se préparer à un emploi, y accéder ou le conserver. La personne handicapée doit être salarié, travailleur indépendant, demandeur d'emploi et détenteur d'une promesse d'embauche, étudiant de l'enseignement supérieur en stage obligatoire.

Les aides

Transport adapté : participation au coût d'un transport adapté, plafonnée à 4.000 euros par an. Les stagiaires de la formation professionnelle peuvent également en bénéficier.

Permis de conduire : le plafond est fixé est 1.000 euros en cas de permis aménagé. Pour en bénéficier, il faut être âgé d'au moins 18 ans, être demandeur d'emploi, salarié en milieu ordinaire ou étudiant de l'enseignement supérieur en stage.

Acquisition d'un véhicule : participation à l'achat du véhicule dans la limite d'un plafond de 10.000 euros. Pour en bénéficier, le demandeur devra faire la preuve que le véhicule est indispensable pour accéder à un emploi identifié ou conserver l'emploi actuel.

Aménagement d'un véhicule : participation au coût de l'aménagement du véhicule. La subvention ne dépassera pas 50% du coût total de l'aménagement et est plafonnée à 9.000 euros. Pour en bénéficier, le demandeur devra faire la preuve que l'aménagement de ce véhicule est indispensable pour accéder à un emploi identifié, le conserver ou participer à une formation professionnelle.

Attention : l'Agefiph intervient exclusivement pour compenser le handicap de la personne au regard de l'emploi. Ainsi, aucune subvention ne sera attribuée pour compenser un éloignement géographique ou la desserte insuffisante du lieu de travail par les transports en commun. Source Agefiph

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr