Deux coups de pouce financiers aux adultes handicapés

Résumé : La secrétaire d'Etat à la Famille et à la Solidarité, Nadine Morano, a annoncé jeudi à Cernay deux mesures pour améliorer la situation financière des adultes handicapés en établissements spécialisés.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

CERNAY (Haut-Rhin), 19 nov 2009 (AFP) - Il s'agit de la prise en charge systématique des frais de transports et du maintien à son niveau actuel du "reste à vivre", menacé pour certains par l'augmentation du forfait hospitalier.
Dès 2010, les frais de transport de tous les adultes handicapés pour leur accueil de jour seront intégrés dans les budgets des établissements (Maisons d'accueil spécialisés et Foyers d'accueil médicalisé), alors que la situation varie aujourd'hui d'un département à l'autre pour aboutir à ce que certaines familles paient elles-mêmes une partie de ces frais, a déclaré Nadine Morano.
Cette mesure inscrite dans le projet de loi de financement de la Sécurité sociale 2010 représente un effort de 36 millions d'euros en année pleine, a précisé la secrétaire d'Etat qui inaugurait une MAS à Cernay (Haut-Rhin).
Par ailleurs, le "reste à vivre" (revenu minimum garanti) sera maintenu à 30% de l'allocation adulte-handicapé pour les personnes accueillies en MAS alors que l'augmentation du forfait journalier hospitalier (de 16 à 18 euros) devait conduire à le diminuer à 20 %.
Cette situation aurait "remis en cause l'égalité de traitement entre personnes handicapées selon leur mode d'accueil" puisque celles en foyer médicalisé continuent à se voir garanti un minimum de 30 %, a indiqué Mme Morano.
Un amendement au Sénat sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale y a remédié, a-t-elle précisé.
cr/gl/ei

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ». 

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-11-2009 par couic-couic :
30% de reste à vivre garanti sur une alloc , on est loin des 50% du bouclier fiscal pour les grosses fortunes!
est-ce que ça ne remet pas en cause aussi les principes d'égalité et de fraternité ?
Il vaut mieux vivre riche et en bonne santé ....etc


Sur la méthode ,encore une fois , on sale d'abord l' addition ,puis on réfléchit ensuite aux conséquences pour les moins fortunés !

Bravo!



Le 30-04-2010 par johanna1615 :
Seule avec 2 enfants scolarisés,dont un reconnu par la MDPH, orienté en clis, hors de ma commune de résidence, transport aller/retour, pris en charge par le C/ Général, reste à ma charge, la garderie, frais de restauration le midi,je suis moi-même reconnue adulte handicapée (Sourde profonde),perçevant l'AAH,donc peu de revenus
Est-ce logique que les frais de cantine soient entièrement à ma charge (80 Euros environ /mois)??

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr