Ce qui bénéficie aux personnes handicapées bénéficie à tous

Résumé : De la télécommande aux impressions de mains en kit, l'innovation au service du handicap touche finalement la société entière !
le 

Et si les aménagements effectués pour permettre aux personnes handicapées d'aller, venir, travailler, étudier, voyager profitaient à tout le monde ?

Aujourd'hui, ce n'est plus une question, c'est une évidence. Les transports accessibles, les ascenseurs qui remplacent les escaliers pénibles, les portes qui s'ouvrent automatiquement bénéficient également aux personnes âgées, aux parents poussant landaus et poussettes et aux accidentés qui se retrouvent momentanément en situation de handicap. Promu depuis 2009 par l'Europe, le Facile à lire et à comprendre (FALC) tend à donner une version simplifiée des textes législatifs, administratifs, contractuels, pour les rendre compréhensibles aux personnes déficientes intellectuelles, mais peut être aussi profitable aux malvoyants, aux étrangers maîtrisant mal la langue, aux enfants, aux illettrés.

Dans l'entreprise, les aménagements réalisés pour favoriser l'intégration et le maintien dans l'emploi des personnes handicapées se révèlent souvent bénéfiques pour l'ensemble des salariés et parfois même pour les clients de l'entreprise. Les entreprises qui ont engagé une politique volontariste en faveur de l'emploi des personnes handicapées en témoignent.
Quand la société Veuve Clicquot (LVMH) a décidé il y a quelques années d'aménager la ligne Krug en production, en partenariat avec l'Agefiph, pour maintenir dans l'emploi deux personnes handicapées, « c'est l'ensemble de la ligne qui a été aménagée et, au final, ce sont les conditions de travail de l'ensemble de l'équipe qui ont été améliorées, souligne Alexandre Keller, DRH de Veuve Clicquot. C'est vraiment une opportunité car, au passage, c'est l'entreprise qui s'améliore. »

Le handicap est source de progrès collectif

Depuis trois ans, l'usine Novandie du groupe Andros emploie sept personnes autistes, qui « ont la même productivité que les autres salariés et sont d'une grande fiabilité », assure Yannick Bontemps, le directeur de l'usine. Pour que ces travailleurs particuliers puissent se repérer facilement et se sentent en sécurité, les espaces de travail ont été restructurés et balisés, et toutes les consignes de travail et de sécurité formalisées en codes couleur et pictogrammes, des chariots de travail réglables en hauteur ont été acquis pour une meilleure ergonomie des postes.

« L'expérience est riche d'enseignements », souligne le directeur, puisque les aménagements qui se sont révélés si efficaces qu'ils ont été adoptés pour l'usine toute entière, et qu'ainsi « l'approche ergonomique déployée en direction de ces salariés a finalement bénéficié aux autre équipes ».

Autant d'exemples qui démontrent que les innovations originellement destinées à faciliter la vie des personnes handicapées sont un progrès pour la société tout entière.

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur le web

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr