Hello Handicap le salon 0 déplacements, 100% recrutement

Londres 2012 : une médaille d'or pour l'accessibilité ?

Résumé : Jeux olympiques obligent, cet été, tous les regards se porteront vers Londres ! L'occasion de découvrir cette ville fascinante qui a entrepris de grands travaux pour faire de cet évènement une grand-messe universelle, accessible à tous.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Quoi de plus efficace et emblématique que les Jeux olympiques pour changer le regard sur le monde et donner de la visibilité à ceux qui en ont si peu d'ordinaire ?
Plus que jamais les athlètes paralympiques semblent, avec ces JO de Londres, pouvoir prétendre au Panthéon sportif. C'est en tout cas l'ambition clairement affichée du Comité d'organisation. Londres 2012 promet un grand cru, aussi bien en matière d'exploits que d'accessibilité. La capitale britannique, qui avait déjà pris un peu d'avance dans ce domaine, a mis les bouchées doubles pour offrir à tous les sportifs, à tous les supporters, une accessibilité sans restriction, avec l'espoir, plus que sous-jacent, de répandre l'image d'une société plus tolérante et inclusive. Un défi en partie relevé par cette mégalopole partagée entre modernité et traditions monarchiques. Les travaux engagés pour ces Jeux sont un exemple grandeur nature d'un modèle qu'on appelle « conception universelle ».

« Mieux vaut être handicapé à Londres qu'à Paris »

Un engagement qui pourrait inspirer d'autres villes, d'autres nations. Sans que l'implication londonienne ne soit évidemment totalement aboutie et parfaite, « il vaut mieux, selon Edouard Braine, être handicapé à Londres qu'à Paris ». Il est consul général de France à Londres et administrateur du Conseil national du handicap, et surtout tétraplégique depuis neuf ans suite à une chute de cheval. L'accessibilité est devenue son dada. Lors d'un entretien accordé à Yves Calvi en novembre 2011, il déclare, « Cela vaut en termes d'accessibilité physique mais également de présence : dans la rue, dans les medias, au parlement, dans les bus... La Grande-Bretagne a entre 35 et 50 ans d'avance sur la France en matière d'acceptation. En 1970, elle a voté une loi handicap exemplaire alors qu'il a fallu attendre 2005 dans notre pays ».
Ce qui, de son aveu, n'enlève rien à la qualité des soins français et à la générosité de son système de santé qui lui a notamment octroyé un fauteuil-roulant électrique (12 500 euros) capable de s'affranchir de toutes les marches !

Mais, en matière d'aménagements urbains, on ne peut pas nier que certaines consœurs pourraient aller puiser les bonnes pratiques mises en œuvre dans la capitale britannique pour dépasser ou tout au moins limiter les contraintes du handicap. Les Anglais ont misé sur le concept « d'ingénierie sociale », et la plupart des bâtiments londoniens sont dotés d'aménagements qui les rendent accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Les Jeux, un fantastique levier

Ces Jeux, a fortiori les Jeux paralympiques dont le coup d'envoi sera donné le 29 août 2012, devraient donc constituer un fantastique levier pour rendre cette ville bienveillante, à commencer par les stations de métro qui desservent la banlieue est où sont implantés la plupart des sites olympiques. A l'invitation d'Edouard Braine, Philip Craven, président du Comité paralympique international, et Gérard Masson, président de la Fédération française handisport et chef de la délégation française, se sont rendu au consulat de France. « Nous sommes en prison si l'on ne peut pas sortir de chez nous, et ces Jeux sont, bien sûr, un levier important pour améliorer l'accessibilité de la ville », a tenu à expliquer le premier, avant d'ajouter que « Paris aurait sans doute fait les mêmes efforts si elle avait eu les Jeux. Il y aurait simplement eu plus à faire ».
C'est la première fois que la planification et l'organisation des disciplines olympiques et paralympiques ont été entièrement intégrées. L'accès pour les personnes handicapées a été pris en compte dans la conception et la construction des infrastructures, des espaces libres et le transport public. Tous les projets sont nés de la concertation avec des groupes consultatifs constitués de personnes vivant avec un handicap.

Notre dossier Spécial Londres, pas moins de dix articles, a donc une double vocation : vous conduire au cœur de la frénésie sportive et vous faire découvrir cette ville tentaculaire qui offre bien des visages. Une hydre à mille têtes qui laisse toute sa place à la différence. Ce n'est qu'un début car la rédaction de handicap.fr sera du voyage.
Bientôt les Jeux paralympiques de Londres, pour vous et en live !

Site officiel des Jeux (en français à partir du 1er juin 2012) :  www.london2012.com/paralympics

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par Handicap.fr. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, sans accord. »

Crédit photo © London 2012

Lire les réactions et réagissez !  


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 15-05-2012 par Juliette :
Londres a beau faire de nombreux efforts, si Eurostar ne suit pas et limite l'accès aux Jeux Olympiques et Paralympiques à 2 personnes handicapées par train, les supporters ont intérêt à partir dès maintenant pour être sûrs de pouvoir traverser la Manche à temps !!! L'Eurostar, pourtant partenaire officiel, ne semble pas vouloir faire autant d'efforts que la ville de Londres en général !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches