Paraplégique attaquée par des rats : sans suite !

Résumé : En septembre 2017, une ado paraplégique était attaquée de nuit chez elle par des rats à Roubaix : 225 plaies. Mais l'enquête judiciaire a conclu que la responsabilité du bailleur social et de la Ville n'était pas engagée.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Début septembre 2017, l'hôpital de Roubaix (Nord) avait prévenu le commissariat de la ville qu'une adolescente paraplégique de 14 ans admise dans ses services présentait 225 plaies sur l'ensemble du corps (visage, jambes, mains...)(article en lien ci-dessous). Selon le quotidien Nord Éclair, le médecin légiste avait conclu que ces blessures avaient été causées par une meute de rats, qui ont pu s'acharner sur l'enfant sans défense sur son lit médicalisé en raison de son handicap.

Un amoncellement de poubelles

Le drame s'était déroulé la nuit, selon le père de l'adolescente. "J'ai été voir ma fille avant d'aller dormir et tout allait bien, je me suis levé vers 7 heures et demie et je l'ai découverte ensanglantée", avait-il déclaré dans une vidéo publiée par La Voix du Nord. Le père avait porté plainte contre le bailleur de la maison, Soliha, et contre la Ville de Roubaix. Il leur avait demandé à plusieurs reprises, en vain, que soit retiré un amoncellement de poubelles dans le quartier, avait expliqué une source policière. Dans la foulée, le parquet de Lille avait ouvert une enquête préliminaire pour "conditions d'hébergement contraires à la dignité humaine".

Classé sans suite

"Le dossier a été classé sans suite, les infractions reprochées par le plaignant au bailleur social et à la mairie n'étant pas caractérisées", a-t-on indiqué de source judiciaire. "Si les morsures de rongeurs ont bien été confirmées par les examens médico-légaux, l'enquête n'a pas permis d'expliquer la présence de ceux-ci dans l'habitation, et encore moins d'en attribuer la responsabilité à ces deux structures", a-t-il ajouté. Des voisins avaient mis en doute la thèse d'une attaque par des rats. "Depuis mai 2011 que je suis ici, je n'ai jamais vu les rats, on voit de temps en temps des souris, mais les rats jamais !", avait affirmé à l'AFP Djamel, 55 ans, qui habite une maison mitoyenne.

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 11-01-2018 par Jolion :
Nous savons quelque ce soit les procédures par des plaignants en situation de handicap les Magistrats rendent continuellement les jugements contre les personnes handicapées, ou sont nos Associations pour dénoncer ce système d'injustice, à quand une réponse de Madame CLUZET Ministre...?

Le 11-01-2018 par Mimi kitty :
Bonjour.
Juste un mot : DEGUEULASSE.....
Les bailleurs sociaux toujours protégés les maires idem. Ils se jettent toujours la balle mais le locataire dans cette histoire c.est : tu paie et ferme-la. La mairie protege les baulleurs car ca lui apporte du fric idem pour le bailleur. J.estime que tout les deux sont en tort, c.est bien beau de retirer les loyers chasue mois mais ils ont aussi des devoirs les bailleurs comme garder les lieux propres deratiser vider et deshinfectee les poubelles. Je vois mon bailleur c est pareil cest le bordel et le maire est cul-et-chemise avec..... le pere a perdu sa filletout de meme si j.etais maire j.aurai fermer le batiment et donner une forte amende c.est inhumain.

Le 13-01-2018 par Ou est l'Injustice en France :
Un peu trop blanche ou simplement handicapé pour cette justice française ???

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr