Pape François : " autisme, bannir la stigmatisation ! "

Résumé : Le pape François a appelé à rompre l'isolement et à bannir la stigmatisation qui affecte encore dans la société les enfants autistes et leurs familles, en recevant plusieurs milliers d'entre eux au Vatican.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le pape François a dialogué le 22 novembre 2014 pour la première fois avec des personnes autistes, leurs familles et des chercheurs, au total 7 000 personnes, à l'issue d'une conférence organisée par le Vatican autour de cette maladie. « Il est souhaitable, a-t-il recommandé, de créer un réseau de soutien et de services, complet et accessible, qui implique, outre les parents, les grands-parents, amis, thérapeutes, éducateurs. Ces personnes peuvent aider les familles à surmonter la sensation (....) d'inadaptation, d'inefficacité et de frustration ».
« Il s'agit de rompre l'isolement, et dans de nombreux cas, la stigmatisation qui pèsent sur les personnes affectées de troubles autistiques, comme aussi souvent sur leurs familles », a-t-il ajouté. Il a encouragé les chercheurs pour leurs découvertes thérapeutiques afin de « prévenir l'apparition de ces troubles ».

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-11-2014 par Willow :
Le Pape François m'a réconciliée avec la papauté et par là même l'Eglise. Ce personnage si plein d'humanité et de douceur est à l'instar de Jean Paul II "de son temps" et ses prises de position et sa vision des choses sont très justes et ne sont pas déformées par la "barrière du Vatican". Du moins c'est ainsi que je le ressens !
Pour ce qui est de l'autisme, étant concernée en tant que parent d'une enfant autiste par ce problème au combien pesant et délicat, je dois bien admettre qu'il parle encore une fois juste.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr