Handicapés, ils rament autour du lac Léman en 26 heures

Résumé : Les rameurs handi-valides d'une association d'aviron ont effectué le tour du lac Léman en un temps record les 19 et 20 août 2016, au départ d'Evian. Un entraînement ambitieux avant d'attaquer, en 2017, une traversée Marseille-Calvi sans escale !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ils s'étaient lancé le défi de faire le tour du lac en 30 heures. Arrivés à Evian, d'où ils étaient partis la veille, le samedi 20 août en début de soirée, les équipages de l'association marseillaise Avi Sourire ont battu leur record, affichant un chronomètre de 26 heures et 8 minutes. Un score encourageant pour la suite de leurs aventures, encore plus exigeantes pour l'avenir...

Encourager l'aviron pour tous

Sur l'eau, les deux équipages handi-valides se sont relayés sur une distance de 160 km. Encadrés par trois voiliers indépendants et une chaloupe afin d'assurer leur sécurité, les rameurs ont effectué trois rotations vendredi 19 août avec une météo clémente, puis trois autres le jour suivant dans des conditions climatiques moins avantageuses. Parmi les sportifs, 12 rameurs en situation de handicap étaient de la partie, accompagnés de 8 rameurs professionnels et de 7 rameurs de la catégorie « loisirs ». Née en 2003, l'association marseillaise Avi Sourire encourage la pratique de l'aviron par les personnes porteuses d'un handicap, qu'il soit moteur, sensoriel, mental ou psychique. Certains de ses adhérents sont également atteints de sclérose en plaques. En s'engageant à organiser des événements sportifs exigeants, qui incluent des personnes handicapées et valides, l'Avi Sourire compte bien bousculer les idées reçues sur le handisport.

La méditerranée pour 2017

Un tour du lac Léman en moins de 30 heures, c'est déjà bien. Mais pour les rameurs de l'Avi Sourire qui visent plus loin, affronter la Méditerranée à la rame et sans escale, soit 400 km entre Marseille et Calvi, c'est encore mieux. Pourquoi une simulation grandeur nature sur ce lac ? « Il a la réputation d'être aussi capricieux que la Méditerranée », souligne Nejhma Seba, de l'Avi Sourire. À l'origine de cette idée folle, Dominique Guende, 53 ans, a connu un parcours sportif atypique. En 2013, avec deux traversées Calvi-Continent à son actif, cette ambitieuse sportive contacte le comité directeur de l'Avi sourire pour soumettre son projet. Véritable engagement tant physique que mental et humain, l'idée de ce challenge est reçue avec enthousiasme par l'ensemble des athlètes qui, depuis, ne cessent de s'entraîner. Labellisé « or » dans le cadre de Marseille Capitale européenne du Sport 2017, ce défi devrait engager 26 sportifs en situation de handicap. Il se déroulera entre le 15 juin et le 10 juillet 2017, selon les conditions météorologiques.

Le lac Léman, objet de défis

Ce n'est pas la première fois que le lac Léman est le théâtre d'un défi sportif de taille. En 2014, Manon, jeune maman atteinte d'une maladie dégénérative, avait entrepris de faire le tour du lac en fauteuil d'athlétisme en moins de 25 heures (lire article en lien ci-dessous). En attendant la performance des avironnais sur les eaux méditerranéennes, l'étape du Léman, réussie haut la main, annonce les prémices d'un bel avenir sportif pour de nombreux rameurs en situation de handicap.

©Nejhma Seba / L'Avi Sourire

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Aimée Le Goff, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches