Londres : un autiste coupable d'avoir posé une bombe

Résumé : Un étudiant britannique de 20 ans porteur d'autisme pourrait passer de longues années en prison après avoir été reconnu coupable d'avoir posé un engin explosif rudimentaire mais opérationnel dans le métro londonien. Il invoque un canular !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Damon Smith, étudiant britannique de 20 ans porteur d'autisme, a assemblé une bombe chez lui avec un réveil acheté pour deux livres dans un supermarché après avoir consulté sur internet un article d'Al-Qaïda portant le titre : « Fabriquer une bombe dans la cuisine de maman ». Il n'a « rien d'un jihadiste empli de haine », a plaidé son avocat et le jeune homme lui-même a expliqué avoir voulu faire un « canular », au cours de son procès au tribunal londonien de l'Old Bailey. Mais le 3 mai 2017,  le jury, après deux heures de délibérations, l'a reconnu coupable de possession de substance explosive, suivant l'avis du parquet qui a fustigé des « actes incroyablement dangereux aux conséquences inimaginables ». « Même si l'accusé dit qu'il s'agissait d'un canular, la bombe qu'il a posée dans la rame de métro était clairement destinée à causer des blessures horribles », a souligné Sue Hemmings, un membre du parquet.

Récit des faits

Les faits remontent au 20 octobre 2016 lorsque Damon Smith, alors âgé de 19 ans, a abandonné un sac rempli d'explosifs et de billes dans une rame du métro londonien avec une mise à feu programmée pour se produire quelques minutes plus tard. Lorsqu'il a quitté le train, des passagers ont remarqué le sac et alerté le conducteur qui, pensant à un objet perdu, l'a d'abord pris dans sa cabine et a poursuivi son trajet. Lorsqu'il a aperçu des fils sortant du sac, il a à son tour donné l'alerte en entrant dans la station de North Greenwich, à l'est de Londres.

Une obsession pour les armes

Une perquisition au domicile de l'étudiant, au sud de la capitale, a révélé une vraie obsession pour les bombes et les armes. Les enquêteurs y ont ainsi retrouvé sur un ordinateur portable une photo de Damon Smith posant avec des armes intitulée : « 2016 combattant de l'Etat islamique ». La défense a mis en avant pendant le procès un rapport psychiatrique qui confirme que l'accusé souffrait d'une forme d'autisme. En conséquence, le juge a ajourné le verdict au 26 mai, le temps de faire procéder à des examens supplémentaires et d'évaluer la dangerosité de l'étudiant.

Réagissez à cet article !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches