Buzz sur un clip handicap : sommes-nous si différents ?

Résumé : L'association Suisse Pro-infirmis lance sa nouvelle campagne de communication. Une vidéo courte, fraîche et légère qui balaye au loin les préjugés sur le handicap et nous déclare " tous égaux ". A découvrir en images.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le téléphone de Fabienne se met à sonner en plein cours, Jasmine a laissé une chaussette rouge dans une machine de blanc, Elena, lors d'un footing, pose sa prothèse sur une crotte de chien… Des situations cocasses et drôles, des moments de vie partagés qui prêtent à sourire ! Fabienne, Jasmine et Elena sont en situation de handicap, tout comme une dizaine d'autres protagonistes.

Le même quotidien pour tous

Ces petites bourdes, que chacun de nous a déjà vécues, sont réunies dans le dernier clip de Pro-infirmis, association suisse qui milite pour une société inclusive auprès des 1.8 million de personnes en situation de handicap. En deux minutes, cette campagne de communication lancée le 28 mai 2018 opte pour un ton jovial pour faire passer le message suivant : « Nous sommes tous égaux. Car tous différents. » Elle entend convaincre que, malgré nos différences, nous sommes tous confrontés au même quotidien.

Un militantisme enthousiaste

Cette vidéo, reprise par de nombreux sites internet, est décrite comme l'une des campagnes les plus efficaces de ce mois de mai 2018. Une « habitude » pour cette association militante qui propose toujours des contenus pertinents, souvent à contrepied des autres acteurs du handicap (articles en lien ci-dessous). A Noël 2013, elle présentait déjà, dans les vitrines de magasins de Zurich, des mannequins moulés sur le corps de personnes handicapées. En 2011, un nounours distribuait des « free hugs » (câlins gratuits) aux passants qui le souhaitaient, avant de dévoiler que ce costume dissimulait un jeune homme avec un handicap mental. Morale de cette expérience ? Auraient-ils accepté cette étreinte à visage découvert ? En 2014, c'est un étrange ballet de fauteuils roulants vides qui animait une place de Lausanne. Sur leur dossier, un message sans équivoque : « Et si cette chaise était la vôtre ? ». Pour prendre conscience que 80 % des handicaps surviennent au cours de la vie !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Margot Blachon , journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr