Sexe et handicap : la campagne frivole d'une asso anglaise

Résumé : Une culotte sur une prothèse? Dessin coquin d'une association anglaise qui entend, à travers une campagne en 26 images, briser les tabous sur la sexualité des personnes handicapées. Hot!

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Sexe, désir et handicap, le sujet tabou. Pour faire voler en éclat la vision compassionnelle que l'on porte d'ordinaire sur les personnes handicapées, l'association anglaise Scope a lancé une campagne très « hot ». Son objectif ? Rendre le handicap sexy. Pour cela, elle a imaginé un abécédaire coquin destiné à bouleverser les codes, qui sera dévoilé tout au long du mois d'octobre 2015. Un « A à Z » qu'il faudra patiemment effeuiller, composé de dessins suggestifs. Une petite culotte négligemment posée sur une prothèse de jambe ou sur un bras amputé. Il démarre par la lettre A comme Amputé et confie les déboires d'Alex lors d'une nuit torride… B, C, D… H rime avec Happy end (fin heureuse) qui célèbre le mariage de Kelly, handicapée, et Jaz.

Une lettre, une image mais également une histoire chaque jour ! Chacune renvoie en effet à un complément d'information sur la sexualité ou à des portraits de personnes handicapées bien dans leur corps, à l'instar d'Amelia Cavallo, aveugle et artiste de spectacle burlesque et dénudé. Cette démarche polissonne entend bousculer les mentalités… des plus de 16 ans !

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 10-10-2015 par Alicia :
c'est le genre d'initiative qui peut réellement briser les tabous ! Où peut-on suivre cette action ?

Le 10-10-2015 par lui-même :
Une fois de plus nous constatons l'ignorance exprimée dans le début de cet article.Sexe, désir et handicap ne sont plus des tabous. Depuis plus de dix ans le sujet est abordé partout et les débats existent. Ce n'est pas parce que certains ne font pas leur travail de recherche et de vérification de l'information qu'ils ont raison d'annoncer à peu près n'importe quoi. Heureusement, d'autres travaillent sur ce sujet délicat, important pour tous ceux qui ne peuvent vivre pleinement leur sexualité d'adulte et ceux qui sont empêchés par un handicap. Madame la journaliste, au travail, et commencez par vérifier le sens du mot "tabou".

Le 11-10-2015 par marie-hélène :
@lui-même: ce n'est pas parce que l'on parle du sujet de la sexualité des personnes handicapées que les avancées se font concrètement bien au contraire. Evidémment dès qu'on interroge les gens sur la sexualité et le handicap tout le monde répond en coeur qu'évidemment les personnes handicapées ont droit à une sexualité, MAIS lorsque une personne handicapée passe à l'acte là ça dérange les gens. Les institutions, et même les parents deviennent plus frileux, la sexualité de la personne handicapée n'est vue que sous l'angle du risque, et l'on va se poser la question du consentement... Alors qu'il s'agit d'adolescent et d'adultes qui ont envie simplement de découvrir des sensations corporelles autres que le toucher médical. Donc non la journaliste ne s'est pas trompée. Je trouve qu'il y a beaucoup à faire pour que la sexualité des personnes handicapées soit considérée comme quelque chose de naturel

Le 14-10-2015 par Rafa :
Désolé "lui-même" mais ca reste globalement tabou, il ne faut pas extrapoler quelques discussions ça et là dans un amphi ou une salle de réunion pour en faire une culture de société étayée et admise par les différents corps sociaux.

Le 15-10-2015 par citoyen tout court :
Sure c'est un sujet difficile mais aussi sure: Tabou en france. Dommage la france devraient à cet égard se décoincer et prendre exemple sur ses voisins moins bien complexés. Ca ne me semble pas être chose très compliquée à mettre en place que de laisser le libre choix à chacun(e)daccéder à des offres tarifées sous réserve d'un encadrement stricte. Parceque tous le sujet est là en fait. Il y a une "demande" qui oblige les familles à de multiples compromis. Et c'est terrible pour elles, soyez nn convaincu.
L'offre est là, il n'y a qu a mettre en place le cadre. Les mots sont difficiles à trouver pour s exprimer sur ce sujet. je ne suis pas journaliste, mais je sais qu un simple "geste" des pouvoirs publics débloquerait la situation. Notre président pourtant "volage" devrait le comprendre non?

Le 15-10-2015 par emmanuelle :
segolene neuville ce matin lors du colloque sur la violence faite aux femmes " la sexualite des personnes handicapées est véritablement taboue". j ai bien peur que "lui meme" vive un peu trop auto centré.

Le 28-10-2015 par Walter Salens :
J'espère que beaucoup se sont inscrits sur le site de Scope: l'abécédaire est savoureux et riche d'histoires contés par les personnes, homme et femmes, autour de leurs "dates", avec photos. Oui, un peu lire l'anglais est , of course, tout à fait indiqué. J'i écrit sur un autre site je crois, que leur "V" égale "Vibrator". No drawing required.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches