Faisons de cette tragédie un hymne à la Tolérance

Résumé : Charlie, prénom d'une tragédie. Mais faisons naître de notre indignation un terreau fertile, pour demain. Face à ceux qui n'acceptent pas la différence, ne pas fléchir ! La solidarité est une arme redoutable pour combattre les obscurantismes.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Un attentat à la différence ? Vivement ce temps où ne peupleront cette terre que des clones. Même race, même couleur de peau, même religion, même sexe, même intelligence, même apparence. Tous unis parce que tous semblables. Plus une seule aspérité à dénigrer, plus une seule disparité à abominer. Qu'il sera bon ce temps de l'Homme unique ! Triste utopie… 

Au nom de l'identité, de l'appartenance…

Car, voilà, l'Homme est multiple. Heureusement !  Et pourtant, quoi qu'on en pense, tellement identique. Il y a en chacun de nous un peu de colère, de bonté, de haine, de joie, de bêtise, de générosité. Un fameux chaudron où l'on concocte le pire comme le meilleur. Souvent le meilleur ! Mais c'est pourtant une manie bien humaine de vouloir faire disparaître celui qui diffère. Depuis la nuit des temps, l'obscurantisme n'a cessé de balayer le monde, au nom de l'identité, de l'appartenance. Ce massacre de caricaturistes n'est malheureusement qu'une infime poussière dans la longue histoire de la cruauté… Combien d'individus, d'organisations, d'Etats ou de dogmes ont déployé des armes de destruction massive pour anéantir ceux qui n'étaient pas conformes à leurs normes (à leurs intérêts ?). On appelle cela terrorisme, génocide mais aussi eugénisme. Aujourd'hui, nous ouvrons les yeux, plus grands encore, pour mieux pleurer, parce que cet acte barbare nous touche de près. Mais hier, 130 écoliers sont morts à Peshawar. Avant-hier, 234 « girls » ont été enlevées. Et puis avant, avant, et encore avant… Est-ce la haine qui fait tourner notre planète ? Une fatalité ? 

Des milliers dans la rue

Alors, oui, deux individus ont semé la terreur mais combien se sont penchés pour récolter un fruit prometteur : la solidarité. Nous étions si nombreux dans la rue, jusqu'au-delà de nos frontières, à brandir la même bannière, « Je suis Charlie », une allégorie unique portée par des milliers de différences. Faisons naître de cette indignation un terreau fertile, pour demain, pour l'avenir. Il y a des tragédies qui affligent, soulèvent les foules puis enfantent des symboles. Mais prenons le temps, au-delà de l'émotion, de réfléchir, de voir plus loin. Profitons de cette convergence pour nous interroger sur notre humanité, sur notre capacité à tolérer l'autre en dépit de ses différences, considérées trop souvent comme des imperfections, parfois des abjections.

Lutter contre ses peurs

Il est bon d'agir en homme ou femme responsable. Il est rassurant de se dire qu'il appartient à chacun de faire fléchir sa pensée et sa vie, d'un côté ou de l'autre. Pour un qui fera couler le sang combien accèderont à la sagesse et à la bienveillance ? Mais cela impose d'accepter de lutter contre ses peurs, contre ses préjugés. Toutes ses peurs et tous ses préjugés. Et même ceux qui se nichent dans notre quotidien, à notre porte. Certains ont la peau plus sombre, certains boitent au lieu de marcher, certains ont plus de chromosomes qu'il n'en faudrait.  La tolérance est un bien précieux, qui doit parfois se cultiver. Envers tous et chacun. 

Faisons en sorte qu'après le temps des hommages et de la solidarité ne vienne pas celui de la curée, dont on sent déjà le parfum fétide. Demeurer unis, debout, face à ceux qui voudraient nous voir ployer l'échine !

Soyons Charlie. Mais, surtout, restons Charlie. 

Marche silencieuse à Paris dimanche 11 janvier 2015 à 15h, place de la République.

 

Lire les réactions et réagissez !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 09-01-2015 par Patrick :
Merci pour cet article.

Le 09-01-2015 par Christine mauneau :
merci pour ce texte auquel j'adhère complètement.
Je suis atteinte par le fait que des personnes défendent des "idées" qui vont jusqu'à tuer.

Le 12-01-2015 par W.Salens :
Puisque "l'Homme unique" n'est qu'une "utopie" triste en plus, allons au-devant des différences au quotidien, les yeux ouverts et avec une expression accueillante. Pas uniquement comme hier et avant-hier, mais dans les transports, les commerces, le lieu de travail. L'occasionnel de tous les jours, par les rencontres fortuites ou recherchées. Quelques échanges à la sortie d'un cinéma, échanger, la courtoisie simple, le respect de quelques règles, confronter pacifiquement ses opinions. Un souhait , une possibilité et pas une utopie: tolérance, empathie, respect de l'autre. Et que les élus y participent en oubliant leurs querelles stériles.

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr