Chefs d'entreprise handicapés : quelles aides ?

Résumé : Créer sa propre entreprise lorsqu'on est handicapé ? 71 600 personnes ont sauté le pas. Mais quelles aides, quel soutien pour les accompagner dans cette aventure, parfois seule alternative à un chômage massif ?

Par , le 

Réagissez à cet article !

Mathieu a 25 ans ; il est en fauteuil roulant mais conduit un tracteur. Il a en effet créé son entreprise de travaux agricoles en Haute-Maurienne. François a 50 ans ; depuis mai 2014, il sillonne l'agglomération angevine au volant de son restaurant ambulant Cuisine FM et vend des pâtes fraîches, faites maison. Reconnu travailleur handicapé, lui aussi, même si son handicap est invisible ! Quant à Magalie, elle est auto-entrepreneuse depuis septembre ; elle vend sa méthode (animer des sessions de jeux) auprès des écoles et des professeurs de musique. Handicapée par une rupture d'anévrisme à l'âge de 7 ans !

Une alternative au chômage ?

Le taux de chômage des personnes handicapées (20%) est deux fois plus élevé que la moyenne nationale. Certaines, découragées de ne pouvoir décrocher un emploi salarié, prennent donc le parti, de plus en plus souvent, de créer leur propre entreprise. D'autant qu'elles peuvent y être aidées. Si François souhaite témoigner de son parcours professionnel, c'est « pour les gens comme lui, qui ne sont pas au courant des aides disponibles ou n'osent pas se lancer dans l'entrepreneuriat. » Il l'a fait, avec succès !

Les aides de l'Agefiph

L'Agefiph, le fonds alimenté par les versements des entreprises privées qui ne comptent pas 6% de personnes handicapées dans leurs effectifs et choisissent ainsi d'honorer par ces pénalités leurs obligations d'emploi, peut allouer des aides à ceux qui souhaitent créer leur propre structure (lien vers la page dédiée ci-dessous). Selon ce Fonds, « après 5 années d'existence, les entreprises créées par des demandeurs d'emploi handicapés ont un taux de pérennité supérieur à celui des créateurs valides. Ce constat est à mettre en relation avec l'accompagnement dont ils peuvent bénéficier à toutes les étapes de leur projet. » Il s'appuie sur les Boutiques de gestion pour entreprendre (BGE), présentes dans toute la France. En 2009, 3 200 créations d'entreprises ont été cofinancées par l'Agefiph. Régulièrement, elle organise des ateliers sur ce thème, à l'occasion de salons ou d'évènements.

A Lyon, les jeunes s'impliquent

C'est la question que se pose, entre autres, la Jeune chambre économique de Lyon. A travers les actions menées depuis trois ans par sa commission (Handi)Cap'Entrepreneuriat, elle entend prouver que tout le monde peut entreprendre. Elle fut créée en 2012 suite au constat suivant : les personnes en situation de handicap sont souvent découragées par ces fastidieuses démarches et peu de structures acceptent de les accompagner. Elle a donc décidé de mener des actions pour porter le débat sur la place publique et susciter une véritable prise de conscience collective : un blog sur ce thème, de témoignages vidéos d'entrepreneurs en situation de handicap, deux conférences-débats et enfin un livret regroupant témoignages et solutions lancé en juin 2014 sur le Salon des Entrepreneurs. Distribué à des professionnels directement concernés par le sujet, il est disponible en version papier auprès de la JCE de Lyon et en téléchargement sur son site (lien ci-dessous).

Le coup de pouce de la loi Macron

Le projet de loi Macron (lire article en lien ci-dessous), actuellement à l'étude, devrait donner un coup de pouce supplémentaire à ces indépendants puisqu'elle prévoit  de permettre aux entreprises de s'acquitter partiellement de leur obligation d'emploi de 6% de personnes handicapées en passant des contrats avec eux. Ce qui, contre toute logique, n'était pas le cas auparavant !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches