Le clip qui fait rêver : Ludovic, star du cinéma ?

Résumé : A l'occasion de ses 10 ans, Ciné-ma différence, association qui organise des séances de cinéma pour les spectateurs avec des troubles du comportement, lance un film de sensibilisation. Ludovic se prend pour une star du 7e art. A méditer !

Par , le 

Réagissez à cet article !

Ludovic est une star. Ludovic dans le rôle du cowboy, de l'astronaute, du crooner, du roi... Ludovic se fait tout un film car les films, au cinéma, il n'y a pas vraiment droit… Il parle fort, rit, s'extasie, applaudit, dérange les autres spectateurs… Alors, lorsqu'il passe devant une salle de cinéma, en général, on lui conseille de poursuivre son chemin. En réalité, Ludovic n'est finalement « que » Ludovic.

Un film de sensibilisation percutant

Pour les personnes avec un trouble du comportement, accéder au 7e art, un acte pourtant banal, est souvent compliqué. C'est pourquoi Ciné-ma différence a vu le jour en mars 2005 dans le but de rendre le cinéma accessible aux personnes dont le comportement ne permettait pas d'intégrer les séances traditionnelles. Tout juste dix ans, comme la loi du 11 février 2005. Alors, à l'occasion de cet anniversaire, l'association raconte la réalité et les fantasmes de ces spectateurs en images. Son film, « Dans le rôle de », dirigé par Laure de Clermont-Tonnerre, s'achève par ces mots : « On devrait tous se sentir le bienvenu au cinéma ». Une minute quinze pour sensibiliser le grand public et les professionnels du cinéma sur un sujet encore méconnu. Le personnage de Ludovic est interprété par Stéphane Guérin, comédien de la troupe du Théâtre du Cristal. L'association se félicite d'avoir reçu un excellent accueil de la part des grands médias audiovisuels puisque plusieurs chaînes ont accepté de le diffuser. Ce court-métrage est également projeté dans de nombreuses salles de cinéma et, bien sûr, celles partenaires du réseau Ciné-ma différence…

Ciné-ma différence, tout un programme !

Ciné-ma différence, ce sont, dans toute la France, des séances dédiées mais surtout mixtes. Un vrai besoin pour ces spectateurs exclus des lieux de partage culturel, et leurs familles, humiliées, souvent contraintes de quitter la salle sous les réprobations. « Le cinéma c'est le premier loisirs culturel pour les familles, explique Catherine Morhange, co-fondatrice, avec Nicolas Guechot, de l'association. Mais avec un enfant ou même un adulte présentant un trouble du comportement, c'est ingérable » Ces séances proposent donc une expérience de cinéma vivante et chaleureuse, où chacun est accueilli et respecté tel qu'il est. Grâce à l'encadrement de bénévoles formés et à l'information de l'ensemble du public de la salle, personnes handicapées et sans handicap peuvent partager ensemble le plaisir du cinéma. La liste des salles partenaires (une trentaine en France et une en Belgique, à Mons), des séances et des films à l'affiche, mois par mois, est disponible sur le site dédié (lien ci-dessous).

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches