Dominique Gillot : une nouvelle présidente pour le CNCPH

Résumé : Une nouvelle présidente pour le Conseil national consultatif des personnes handicapées. Dominique Gillot, sénatrice PS du 95, remplace Martine Carrillon-Couvreur, députée de la Nièvre. Un nouveau conseil doit être nommé avec parité hommes/femmes

Par , le 

Réagissez à cet article !

Martine Carrillon-Couvreur, députée de la Nièvre, cède sa place de présidente du CNCPH à Dominique Gillot. Cette militante socialiste née en 1949 assurera ce mandat pour trois ans.

Son parcours

Ancienne ministre de Lionel Jospin, Dominique Gillot, âgée de 66 ans, est sénatrice PS du Val d'Oise depuis 2011. C'est dans ce département qu'elle a commencé sa carrière en tant qu'enseignante avant d'entrer en politique à l'âge de 28 ans.
Elle est élue députée du Val-d'Oise en 1997 et se fait remarquer par Lionel Jospin qui l'invite dans son gouvernement en 1999 en tant que secrétaire d'État chargée des Affaires sociales et de la santé. Deux ans plus tard, en 2001, elle est nommée secrétaire d'État en charge des personnes âgées et handicapées. Elle est, par ailleurs, maire de la ville d'Éragny (95) de 2001 à 2014.

Le CNCPH, c'est quoi ?

Le CNCPH est composé de représentants des associations de personnes handicapées et de représentants des assemblées parlementaires, des Régions, des Départements, ainsi que des organismes de Sécurité sociale, d'organisations syndicales et patronales. Sorte de trait d'union entre toutes les parties, il a pour vocation de permettre aux personnes handicapées de participer à l'élaboration et au suivi de la mise en oeuvre des lois relatives au handicap. Un nouveau conseil doit être nommé à l'automne 2015 avec, cette année, un impératif : respecter la parité hommes/femmes !

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr