Nestlé recrute sur Hello Handicap

La CNH démarre à Nantes : les assos sur la touche ?

Résumé : 24 novembre : première étape dans le tour de France de l'édition 2014 de la Conférence nationale du handicap, à Nantes. Une CNH qui peine à se dévoiler et s'organise dans l'incertitude la plus complète selon Christel Prado de l'Unapei.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

C'est le 24 novembre 2014 que se tient le premier volet de la troisième Conférence nationale du handicap (CNH). A Nantes, dans la ville de Jean-Marc Ayrault, saluée pour les travaux engagés en faveur de son accessibilité. Tout un symbole ! Cette année, la CNH opte pour un nouveau format avec 5 grands rendez-vous d'ici mi-décembre : 4 forums préparatoires en région et une CNH à Paris présidée par le Président de la République. Rappelons que la CNH, organisée tous les trois ans, a pour objectif de faire un bilan de la mise en œuvre de la loi du 11 février 2005 et de débattre des orientations et des moyens de la politique relative aux personnes handicapées. Cette édition 2014 est un point d'étape du premier Comité interministériel du handicap du 25 septembre 2013 qui avait acté 145 actions en leur faveur.

Une organisation en catimini ?

Sur le papier, que du positif ! Dans les coulisses, c'est un autre son de cloche. « Le flou le plus complet » selon Christel Prado, présidente de l'Unapei (Association pour personnes handicapées mentales)… « Flou dans la politique handicap du gouvernement, flou dans l'organisation de cette conférence. Depuis le mois de juin, on nous demande de nous mettre en ordre de marche pour respecter les délais mais les associations sont laissées pour compte et il n'y a aucune co-construction active avec elles sur le fond. Elles ne savent même pas par quel biais s'inscrire. J'ai alerté les autres porte-paroles du comité d'entente des associations représentatives des personnes handicapées en leur demandant pourquoi nous faisions l'objet d'un tel mépris. On a l'impression que, sur le fond, tout se fait en catimini. » Nous ne sommes associés que sur la forme. Or, nous sommes à l'origine et la pierre angulaire de toutes les politiques en faveur des personnes en situation de handicap.» Avec la colère qui depuis des mois a été nourrie par les reports d'accessibilité, la perte de confiance est manifeste.

Au programme

Pour ce premier rendez-vous nantais, Ségolène Neuville, secrétaire d'État chargée des personnes handicapées, est du voyage. Au programme : visite du château des Ducs de Bretagne, labellisé « Tourisme et handicap », avant de prononcer le discours inaugural au sein du Palais des Congrès. L'après-midi est consacré à deux tables rondes, la première sur « Accessibilité de la ville : cadre bâti et logements », en présence de Johanna Rolland, maire de Nantes, la seconde sur « Accessibilité numérique », introduite par Christian Paul, député de la Nièvre. Entre les deux, Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre et député de Loire-Atlantique, prendra également la parole. Axelle Lemaire, secrétaire d'État chargée du numérique, assurera la conclusion de cette rencontre.

Comprendre la politique du handicap

Deux associations sont invitées à prendre part à chaque forum ; à Nantes, ce sera l'Unafam (Union nationale de familles et amis de personnes malades et/ou handicapées psychiques) et l'Unisda (Union nationale pour l'insertion sociale du déficient auditif). Il est vrai que l'APF (Association des paralysés de France) a refusé l'invitation, préférant mener une action dissidente en manifestant devant le Palais des congrès. Rupture de dialogue qui ne place pas cette CNH sous les meilleurs auspices. « Le seul endroit où nous avons pu avoir un dialogue un peu constructif, poursuit Christel Prado, c'est avec les services de l'Elysée. Nous avons vraiment besoin que le gouvernement définisse un cap précis et de comprendre quelle politique il compte mener en faveur des personnes handicapées. Et quelle cohérence avec les autres grandes politiques : la réforme territoriale, l'adaptation de la société au vieillissement et la loi de santé. »

Les prochains rendez-vous de la CNH 2014

Lundi 1er décembre sur la thématique de l'Emploi à Dijon
Vendredi 5 décembre sur la thématique de la Jeunesse à Lille
Lundi 8 décembre sur la thématique de l'Accompagnement et accès aux soins à Ille-sur-Têt
Une Conférence nationale du handicap en décembre à Paris (à définir, probablement le 11 décembre à l'Elysée en présence de François Hollande).

Lire les réactions et réagissez !  

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 26-11-2014 par W.Salens :
Même si lundi, à Pontoise 95, j'ai participé à une manifestation APF devant la gare, la dissidence + la chaise vide pratiquée ne m'enchante pas. Depuis un an je plaide pour une présence des représentants d'assoc. plus complète, plus active, plus agressive... dans les CCA ou intercommunales. Un peu en vain. S'y ajoute un manque de collégialité, de concertation sur le plan local entre les associations. Une sorte de concurrence concernant leur représentativité réciproque, le nombre d'adhérents, le poids de tel ou tel handicap... De quoi, parfois, décourager les adhérents, les bénévoles et les donateurs.
Au fond et au risque de déplaire, un peu comme toute organisation syndicale que ce soit salariés, entreprises, médecins et autres. Dommage.

Le 26-11-2014 par Laëtitia PETITJEAN :
Je tiens à rectifier un point : l'APF était également présente à l'intérieur de la Cité des Congrès, que ce soit dans la salle ou sur la première table ronde. :-)

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr