Complément ressources AAH, sénateurs contre sa suppression

Résumé : PLF 2019 : à l'initiative de deux sénateurs, la commission des finances a voté, à l'unanimité, le maintien du complément de ressources pour les personnes handicapées bénéficiaires de l'AAH. Un sursaut d'espoir ?

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Le complément de ressources de l'AAH, voué à disparaître, connaîtrait-il un regain d'espoir ? Dans le cadre de l'examen des crédits de la mission « Solidarité, insertion et égalité des chances » du projet de loi de finances (PLF) pour 2019, le 7 novembre 2018, la commission des finances du Sénat, à l'initiative des rapporteurs spéciaux Arnaud Bazin (Les Républicains/Val-d'Oise) et Éric Bocquet (Groupe communiste, républicain, citoyen et écologiste/Nord), a adopté, à l'unanimité des présents, un amendement qui vise à supprimer l'article 83 du PLF, afin de maintenir l'existence du complément de ressources pour les personnes handicapées bénéficiaires de l'AAH (note de présentation en lien ci-dessous).

Une regrettable économie

Le gouvernement proposait, en effet, la suppression de ce complément de ressources (CR) qui constitue, avec la majoration pour la vie autonome (MVA), les deux compléments de l'allocation aux adultes handicapés (AAH) (articles en lien ci-dessous). Cette prestation, d'un montant de 179,31 euros par mois, disparaîtra au 1er novembre 2019 pour les nouveaux allocataires et sera pérennisée pendant dix ans pour ceux qui la touchent déjà, à condition de continuer à remplir les conditions d'éligibilité. Justifiée par le Gouvernement comme un impératif de simplification, cette suppression ne constitue, en réalité, aux yeux des rapporteurs spéciaux, « qu'un regrettable moyen d'économie budgétaire visant les personnes les plus sévèrement handicapées ». Une décision qui vient ternir la revalorisation exceptionnelle de l'AAH (41 euros de plus au 1er novembre 2018 puis 40 au 1er novembre 2019) et fait bondir les associations.

Un faux prétexte

Les sénateurs précisent, dans leur rapport, que « le nombre de bénéficiaires (67 000 personnes) ne peut être invoqué comme constitutif d'un surcroit de charge de travail pour les maisons départementales des personnes handicapées (MDPH), qui gèrent plus de quatre millions de demandes par an, et traitent automatiquement et simultanément les demandes de complément de ressources et d'AAH ». Ainsi, la suppression du complément de ressources priverait « au mieux » ses bénéficiaires de 75 euros par mois s'ils sont éligibles à la MVA, et constituerait, « au pire », une perte sèche de 179 euros mensuels.

D'autres étapes…

Cet amendement doit maintenant être examiné par le Sénat en séance publique (avant fin novembre, date à préciser). De son côté, il doit être débattu à l'Assemblée en première lecture le jeudi 8 novembre dans le cadre du programme « Handicap et dépendance » du PLF 2019. Une délégation APF France handicap avertit qu'elle sera dans l'hémicycle pour assister aux débats, et notamment à la décision qui sera prise sur le CR. En cas de désaccord des deux assemblées, cet article fera l'objet d'une étude en commission mixte paritaire qui réunit sénateurs et députés. Confrontation entre deux majorités, LR pour les premiers et En Marche pour les seconds ! Qui aura le dernier mot ? Rien ne certifie qu'un terrain d'entente sera trouvé…

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 07-11-2018 par Dom :
Enfin un espoir pour les plus lourdement handicapés qui étaient désespérés par cette injustice

Le 08-11-2018 par olive :
fauderais peut etre aussi inquieter de L'AAH qui risque de disparaitre en 2020 car macron et sa complice la ministre du hanticape veule suprimée L'AAH et instauré et replacer le revenue universel qui est une grosse arnaque arnaque macron et sont gouvernement veule nous obliger a travailler juste pour faire des économie car je trouve bisart 1 million de beneficiere concernée , ou sa ministre de hanticape ou on lui a dit de dire je suis convaincue que nombre beneficiere de L'AAH peuve retravailler ou un pognon de dingue du macron , je pense quend on a eu 80% on devrait avoir le choix accepter ou pouvoir refusée le revenue universel et comme par hasart maintenent pour bénéficer L'AAh a vie il fauderait avoir 81% il ponde des nouvel lois injuste pour nous onliger et nous arnaquer

Le 08-11-2018 par garanque :
C'EST domage, pour nous les plus feble parmi leur samblables,

Le 08-11-2018 par Dom :
Je viens de lire que le complément de ressources est maintenu par le sénat pour les plus lourdement handicapés

Le 08-11-2018 par Sam :
Le revenu universel est une vaste escroquerie !

Ce nouveau revenu vise à supprimer les APL pour les handicapés car il ne couvrira pas au même niveau les allocations qu'il englobera.

Que font les associations ?

Le 08-11-2018 par alaindu33 :
bonjour , j'aimerai d'abord avant de suprimer soit ce que ce soit qu'ils oblige pour les personne legerement handicaper comme malentendant peuvent etre au même niveaux que tout le monde , faudrai obligér a tout les societé de nous faire travailler , pouvoir passer permis pl etc .... et non a la descrimination et intimidation devrai etre puni par la loi d'abord que ceci soit grand ouvert car moi meme je suis 1 er france et surdoué + j'ai un QI mais tout ça ne servent a rien trouvé ça normal et 46 ans je bat encore pour trouver une bonne place c'est normal ça puis 2 enfant a charge et bientot mariage pour que je puisse declaré ma situation en 2019 merci j'espere une reponse et accepte aussi me deplacer pour parler

Le 08-11-2018 par Daniel :
Personnellement j'ai peur de Monsieur Macron car je me demande jusqu'où il est capable de nous embarquer dans la misère en France , je ne parle pas non plus de son fameux rua ( revenu universel d'activité ), ce rua ne concerne , pource qui me concerne , absolument pas l'handicap , c'est pourquoi je juge Mr Macron très dangereux pour les handicapés , la France et le reste du monde car imprévisible ...

Le 08-11-2018 par Tyron :
C'est une vaste arnaque, j'ai une maladie génétique évolutif, pas assez malade, pour la mdph, jai demandé une revalorisation de mon taux d'incapacité, 800 euros avec une famille, c'est pas évident

Le 08-11-2018 par Tony montana :
Monsieur Macron au lieu d'améliorer la vie des handicapés par un tour de passe passe nous fait croire qu'il augmente l'aah mais en réalité il ne cherche qu'à l'a supprimeren créant le revenu universel et obliger les handicapés a travailler par la même occasion ils n'auront plus aucun avantage il faut que tout le monde se révolte contre cette arnaque pour que l'aah ne soit pas fusionnée avec les autres prestations sinon ça la misère pour tous les handicapés

Le 08-11-2018 par guérins :
avec mon handicap visuel à 80% j'ai 46ans en vivant en couple le seul revenu que j'ai c'est l'aah pour vivre et après c'est quoi en 2020 en ayant mon handicap à vie qui est différent des autres minimaux sociaux comme le rsa notre handicap est présent tous les jours on a le droit de vivre comme tout le monde en espèrant une réponse des propositions positives qui vont dans le bon sens selon notre situation personnelle et familliale merci

Le 08-11-2018 par Raverman :
LES MALFAISANTS EN MARCHE!Faites le nécessaire aux prochaines élections citoyens!

Le 09-11-2018 par Juliette :
Pour moi, c'est pire: je ne suis toujours pas reconnue invalide et n'ai que le RSA! Je m'en sors pas et suis à gros découvert à cause d'une erreur de ma fille (remboursement que dans 21 jours!): alors comment faire? Je me sens si nulle et j'ai plus envie de rien!

Le 09-11-2018 par aimable :
je touchais 458euros d allocations handicapés,mais depuis novembre 49 euros.Car l' une de mes deux filles à eu 20 ans en octobre .Elle fait des études et habite au foyer.Quand voulez vous qu' on puisse sans sortir .Macron a dit il faut former les jeunes , oui mais si on nous retire tout les aides pour le faire.Comment faire on ne regarde pas nos difficultés présentes.Souvent ils se basent sur les revenus de deux ans à l' arrière ou un ans pour faire leur calcul.Cela ne reflète pas votre situation actuelle,qui n' est jamais pris en compte ,c' est une honte .

Le 11-11-2018 par Bocher :
La suppression du complément de ressource est pour le moins absolument abjecte... Inique... Heureusement, quelques sénateurs (hélas apparemment pas tous alors que cela devrait être une question de conscience publique... ) apparemment montrent quelques signes de décence... Pourquoi diable supprimer une allocation, à des personnes invalides, qui ne l'ont évidemment pas demandé et qui veulent néanmoins sauver les apparences de misérabilisme et veulent pouvoir essayer de prétendre à un semblant d'autonomie ? Si la majorité sénatoriale n'est même pas digne d'avoir un minimum de conscience morale, à quoi bon espérer dans les 5 principaux "groupes" politiques ?

Le 12-11-2018 par Bocher :
"Une délégation APF France handicap" sera présente dans l'hémicycle : une bonne chose, dont on ne peut que se féliciter. J'espère pour ma part que les sénateurs daigneront l'écouter ce qui n'est pas d'une évidence absolue quand on considère "le mépris" que les personnes politiques semblent avoir pour le monde invalides... (Ils vont encore tous bien sûr prétendre le contraire... ), donc c'est ici, entre autre (mais dans bien d'autres cas encore... ), qu'il faut montrer que ce "mépris" que vous semblez avoir pour nous, n'est que chimère !

Le 15-11-2018 par Bocher :
"Une délégation APF France handicap" sera présente dans l'hémicycle : une bonne chose, dont on ne peut que se féliciter. J'espère pour ma part que les sénateurs daigneront l'écouter ce qui n'est pas d'une évidence absolue quand on considère "le mépris" que les personnes politiques semblent avoir pour le monde invalides... (Ils vont encore tous bien sûr prétendre le contraire... ), donc c'est ici, entre autre (mais dans bien d'autres cas encore... ), qu'il faut montrer que ce "mépris" que vous semblez avoir pour nous, n'est que chimère !

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr