Aviation-sécurité-aéroport:Un fauteuil au service de la sécurité et des personnes à mobilité réduite

Résumé : Un fauteuil pour personnes handicapées, qui permet de passer les contrôles dans les portiques de sécurité sans déclencher les systèmes de détection, a été créé par une société française LCD Concept basée à Chambray-les-Tours (Indre-et-Loir

Par , le 

TOURS, 30 sept 2005 (AFP) - Appelé "Pass'port", ce fauteuil, une première mondiale selon la société, d'une structure monocoque très rigide en polymère plastique, ne comporte aucun élément métallique.
Développé à la demande des aéroports et des compagnies aériennes, il répond aux exigences de sécurité (amagnétique), de prévenance (confort, ergonomie) et de respect de l'environnement (matériaux 100% recyclables).
"Un arrêté de la Direction générale de l'aviation civile d'octobre 2000 oblige les compagnies aériennes à s'équiper de fauteuils roulants non métalliques pour passer sous les portiques de sécurité. Comme nous étions déjà fournisseurs de chaises de transferts pour des aéroports, ceux-ci nous ont demandé de travailler sur un fauteuil qui soit compatible avec les contraintes de sécurité et adapté aux personnes à mobilité réduite", a indiqué Guy Barlow, gérant de LCD Concept, fabricant français de matériels pour personnes à mobilité réduite.
"Pass'port", conçu en partenariat avec le Centre d'Etude atomique (CEA) du Ripault à Monts (Indre-et-Loire), s'utilise dans tous les lieux où la sécurité impose un passage via un portique de sécurité: aéroports, ports, ambassades, gares, etc.
Non altérable aux rayons solaires, insensible aux milieux humides chlorés ou iodés, il peut égal être utilisé dans les piscines et plans d'eau.
bd/caz/ds
[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr