Ryanair sous le feu des critiques après avoir refusé des passagers aveugles

Résumé : La compagnie d'aviation irlandaise à bas coût Ryanair était sous le feu des critiques après avoir refusé des passagers aveugles, au motif, selon elle, qu'ils lui auraient fait dépasser son quota de personnes invalides pouvant embarquer sur chaque vo

Par , le 

LONDRES, 14 oct 2005 (AFP) - L'Institut royal national pour les aveugles a indiqué avoir déjà reçu de ses membres huit plaintes concernant Ryanair au cours des deux dernières années. Ses avocats étudient la possibilité d'intenter un procès à la compagnie.
L'association Scope a jugé "dégoûtant qu'en 2005 des compagnies modernes comme Ryanair aient un quota de personnes handicapées sur leurs vols". Scope a indiqué qu'elle "cherchait à savoir s'il s'agit d'un comportement illégal".
"En tous cas, c'est un comportement amoral", a estimé l'association.
Il y a quelques semaines, neuf personnes, aveugles ou mal voyantes, membres d'un groupe qui souhaitait voyager de Londres vers l'Italie, ont été priées de prendre des vols ultérieurs car il y avait déjà trois handicapés sur le vol.
Ryanair a fait savoir dans un communiqué qu'elle "accueille volontiers tous les passagers handicapés ou à mobilité réduite", mais "qu'en accord avec ses procédures de sécurité, elle continuerait, pour des raisons de sécurité exclusivement, à limiter le nombre de ces passagers à quatre par vol".
La compagnie rappelle que ce nombre avait été "accepté par la commission britannique des droits des personnes handicapées, cela afin que l'équipage puisse s'occuper individuellement de ces passagers en cas d'une évacuation d'urgence".
"La seule raison pour laquelle ces neuf passagers ont été priés de prendre un autre vol est qu'ils n'avaient pas, comme requis, notifié ce handicap à la compagnie au moment de la location, et parce qu'il y avait déjà trois passagers handicapés à bord, qui ont pris ce vol", ajoute-t-elle.
"Il aurait été contraire à la sécurité d'autoriser un total de douze personnes handicapées ou à mobilité réduite à prendre ce vol, car nous n'aurions pu nous en occuper en cas d'évacuation d'urgence", selon elle.
od/fga

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr