RATP : l'accessibilité est un enjeu fort

Résumé : Jean-François Castella est responsable de l'accessibilité à la RATP. Avec lui, nous faisons le point sur la mise en accessibilité du réseau de transports en commun parisien.

Par , le 

[BB]H. : Le metro pourra t'il un jour être accessible aux personnes à mobilité réduite ?
Jean-François Castella :[EB] La complexité du réseau rend quasiment impossible la mise en accessibilité complète. Sur les 396 stations, certaines sont très profondes et d'accès difficile. Quinze stations sont actuellement accessibles aux personnes à mobilité réduite et il conviendra de se concentrer sur les stations utiles : correspondances avec le RER, les bus ou la SNCF. C'est ainsi que quelques soixante stations seront accessibles en 2015, intégrées dans le cadre d'une logique de déplacement. En attendant ce jour, la ligne 14 constitue le fer de lance de la RATP : elle est en effet accessible sur l'ensemble de son parcours et le sera sur les prolongements à venir.

[BB]H. : Le RER est quasiment accessible...
J.F. C. : [EB] La RATP est beaucoup plus en avance car les gares ont été mises en accessibilité voilà 7 ou 8 ans et deux tiers environ des gares dépendant de la RATP sont aujourd'hui accessible, soit 43 gares sur 65. En ce qui concerne le dernier tiers, des travaux sont engagés et, en 2008, la totalité des sites devrait être devenue accessible de la voirie aux quais et des quais aux trains, d'abord par passerelle, puis par comble-lacune automatiques intégrés aux quais.

[BB]H. : Que fait la RATP pour le réseau de surface
J.F. C. :[EB] Le réseau est accessible depuis 99, date de livraison du premier bus adapté, et, sur Paris, 27 lignes sur 60 sont accessibles, soit une petite moitié. La RATP, qui considère cette mise en accessibilité comme un enjeu fort, s'est fixé pour objectif que l'ensemble du réseau ait été rendu accessible en 2008, les aménagements de voirie devant âtre effectués par la Mairie de Paris. En banlieue, la difficulté réside dans le fait que les lignes traversent plusieurs communes mais une accessibilité quasi complète est attendue d'ici 10 ans. Juste au moment où tous les bus de la compagnie seront adaptés.

[BB]H. : Parlez-nous du tramway
J.F. C. : [EB] Récentes, les lignes T1 (La Défense/Issy Val de Loire) et T2 (Saint-Denis/Bobigny) sont déjà accessibles, une accessibilité qui sera encore améliorée sur la ligne T3 - Pont de Garigliano/Porte d'Ivry

[BB]H. : Où en est le Service Infomobi ?
J.F. C. :[EB] LA RATP travaille en partenariat avec Infomobi depuis plusieurs années et ce service donne aux usagers tous les renseignements nécessaires sur la manière de se déplacer sur le réseau, en temps réel. C'est un service assez puissant, insuffisamment utilisé, sans doute par méconnaissance de la part du public.

[BB]H. : Existe t'il un plan des équipements accessibles ?
J.F. C. : [EB] Un plan existe qui visualise les gares et les lignes de bus accessibles aux personnes à mobilité réduite. Il est disponible auprès des distributeurs de titres de transport ou téléchargeable sur le site : www.ratp.com. Il n'y a pas de plan en braille mais nous étudions un système d'informations en relief à l'intention des personnes malvoyantes. De même nous travaillons à un système de guidage à l'intérieur des espaces souterrains et de surface. On vient aussi d'inaugurer 65 bornes Urbam, placées sur le réseau à des endroits accessibles ou non qui permettent aux usagers de télécharger sur WAP ou PALM les informations sur l'accessibilité du réseau de surface, le RER et le métro. La RATP met en place un réseau de partenariat avec les communes pour y allier des services municipaux.

[BB]H. : Comment prenez-vous en compte le handicap visuel et auditif ?
J.F. C. :[EB] Cette problématique est diversement avancée. Dans le métro, nous en sommes à la phase embryonnaire, la moitié des stations étant équipées de système d'annonces visuelles. Un système d'annonces sonores est à l'essai sur la ligne et devrait être généralisé. Sur la ligne A du RER, les trains à étage sont équipés d'annonces sonores et visuelles et les quais des lignes A et B offrent des informations visuelles. Les rames rénovées de la ligne A seront bientôt toutes accessibles et bénéficieront d'annonces sonores et visuelles. Dans les bus, la situation est beaucoup plus avancée puisque, sur les 260 lignes du réseau il y a des annonces sonores signalant les arrêts. De plus, 84 lignes sont équipées d'annonces visuelles par bandeau lumineux et 72 lignes sur 260 d'annonces visuelles des arrivées de bus en station. Le tramway bénéficie d'annonces sonores et visuelles intérieures et extérieures.

[BB]H. : Procédez-vous à la sensibilisation du personnel ?
J.F. C. :[EB] Oui, nous portons une grande attention à l'information et à la formation des agents au contact du public afin d'assurer le meilleur service aux personnes à besoins spécifiques.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches