Transport - Handicap

Résumé : Opérations coup de poing pour le droit de circuler des personnes handicapés

Par , le 

Par Daniel MARTINEZ

PARIS, 16 sept (AFP) - L'Association des paralysés de France (APF) a organisé mardi des "opérations coup de poing" dans plus de 80 villes du pays pour dénoncer les entraves au "droit de circuler" dont sont victimes trois
millions de handicapés, personnes âgées ou parents accompagnés d'enfants.
Parmi ces actions, ses militants ont procédé notamment au "bâchage de véhicules en infraction sur des emplacements réservés" aux handicapés à Paris, Beauvais, Bordeaux, Valence, Bourges ou Angoulême.
A Paris, boulevard des Italiens (IIe arrondissement), des dizaines de personnes vêtues de T-shirts jaunes, dont une trentaine se déplaçaient en fauteuils roulants ou à l'aide de béquilles, ont, en fin de matinée, recouvert
d'une bâche jaune une Mercedes qui venait de se garer sur une place réservée aux handicapés.
Surpris, l'occupant du véhicule a réagi avec mauvaise humeur mais a résolu de quitter les lieux après avoir été "libéré".
L'un des manifestants, le secrétaire général de la Fédération Nationale des Plus Grands Invalides de Guerre, Charles Perez, 76 ans, invalide depuis l'âge de 17 ans, a décrit à l'AFP les difficultés qu'il rencontre au quotidien pour garer sa voiture.
"J'ai des problèmes tous les jours. Hier, j'ai vu la personne qui venait de se garer, je lui ai dit que j'étais handicapé. Elle m'a répondu: "j'en ai rien à foutre des handicapés !", a affirmé M. Perez, assis sur son fauteuil roulant motorisé, lourd et "pas facile" à embarquer.
"Les handicapés ne peuvent pas prendre les transports en commun parce qu'ils n'arrivent pas à y accéder et, en plus, ils se font prendre leur place !", a lancé avec dépit le directeur général adjoint de l'APF, Claude Meunier.

[BB]la France au dernier rang en Europe[EB]

Pour l'APF, "c'est toute la chaîne du déplacement qui est à revoir" car, demande-t-elle, "à quoi sert d'avoir un bus accessible si le trottoir ne l'est pas pour y monter ou en descendre ou si la correspondance n'est pas accessible ?".
"La France est au dernier rang de l'Union européenne avec l'Italie", qu'il s'agisse d'aménagements urbains ou de transports en commun, notait au printemps la députée UMP Geneviève Lévy, en présentant un rapport sur
"l'accessibilité des transports aux personnes handicapées et à mobilité réduite".
Estimant que "rien ne change vraiment", l'APF a donc "décidé, une fois de plus de passer à l'action", sur le thème "du droit de circulation pour tous".
Parmi les autres opérations, le voyage en fauteuil roulant Avignon-Paris de trois infirmes moteurs cérébraux, "accompagnés en rollers" par trois salariés de l'APF: partis le 1er septembre d'Avignon ils ont été reçus mardi à l'Elysée.
A Tours, l'APF a organisé une journée de sensibilisation des employés municipaux.
"Cela se passe plutôt bien avec la ville de Tours, nous avons déjà obtenu beaucoup de choses en raison d'une bonne coopération avec la municipalité", a indiqué à l'AFP Patrick Leproust, délégué adjoint de l'APF du département.
Il a cité, à titre d'exemple, les nombreuses places de stationnement réservées aux handicapés, l'aménagement de lieux culturels (théâtres, cinémas, musée des beaux-arts) et le service de transport par petites navettes-taxi à
réserver à l'avance, tout en précisant que "beaucoup reste à faire".
dmc-hel/ed/id

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr