AAH et vie en couple : un espoir déçu par le Sénat

Résumé : Le sénat a rejeté le 24 octobre 2018 une proposition de loi visant à supprimer la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l'AAH. Mauvaise nouvelle d'autant que, pour certains couples, l'augmentation promise ne sera pas répercutée.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

Les sénateurs ont rejeté le 24 octobre 2018 une proposition de loi du groupe CRCE (à majorité communiste) visant à supprimer la prise en compte des revenus du conjoint dans le calcul de l'Allocation adulte handicapé (AAH).

La liste des votants dévoilée

Le Sénat a supprimé par 171 voix (LR, LREM) contre 99 (CRCE, PS) le premier article du texte, faisant tomber la proposition de loi. Centristes et Indépendants se sont abstenus, ainsi que la majeure partie du groupe RDSE (à majorité radicale). "Vous pouvez compter sur nous pour diffuser le nom de ceux et de celles qui auront refusé de voter cette proposition de loi", avait prévenu auparavant devant la presse la présidente du groupe CRCE, la communiste Eliane Assassi. Elle a souligné que le même texte avait été porté à l'Assemblée nationale par Marie-George Buffet (PCF), "cosigné par des députés issus de groupes allant des Républicains à la France insoumise, en passant par La République en marche".

AAH : une augmentation en trompe l'œil

"Notre objectif est avant tout d'envoyer un signe positif aux personnes handicapées", a-t-elle plaidé dans l'hémicycle, rappelant que le montant de l'AAH est "dégressif" dès que les revenus du conjoint atteignent "1 126 euros" et qu'elle n'est plus versée au-delà de "2 200 euros". "L'invalidité, ce n'est pas le conjoint qui la supporte, mais bien la personne handicapée", a-t-elle fait valoir. Le montant de l'AAH (819 euros par mois pour une personne seule) sera porté à 860 euros le 1er novembre, puis à 900 euros fin 2019. Une revalorisation en trompe l'oeil pour les sénateurs CRCE, car elle s'accompagnera de "l'abaissement du plafond de ressources en-deça duquel un bénéficiaire en couple peut toucher l'AAH" (article en lien ci-dessous).

Une mesure pas financée

Le débat a porté sur la nature de l'AAH. Pour l'auteure de la proposition de loi, Laurence Cohen, l'AAH a vocation à être "une allocation de compensation, et non une aide temporaire à l'instar des minima sociaux". "L'AAH est un minimum social", a au contraire défendu Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat chargée des Personnes handicapées. Elle "s'articule avec la solidarité entre époux, principe de base de notre modèle social", a-t-elle ajouté. "L'autonomie de la femme handicapée est un enjeu majeur. La faire dépendre des revenus du conjoint est d'un autre âge", a argumenté Esther Benbassa (CRCE). Disant "comprendre l'inspiration de cette proposition de loi", Arnaud Bazin, rapporteur spécial LR de la commission des Finances, a noté "qu'aujourd'hui elle n'est absolument pas financée".

Lire les réactions et réagissez !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2018) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 24-10-2018 par Jolion :
Nous les personnes en situation de handicap nous informons que nous ferons barrage aux candidats LREM, Modem, Centristes et LR qui ont fait rejet le 24 Octobre.

Le 25-10-2018 par Olivier :
Bonjour trouvez vous ça normal ,qu'un épileptique ne touche plus l'aah car c'est une maladie qui touche le cerveau.......

Le 25-10-2018 par guérins :
je suis très déçue par le rejet par le sénat étant déficiente visuelle à 80% avec un handicap depuis l'age de 2 ans ayant 46 ans je vis en couple depuis 6 ans je ne veux pas quitter mon conjoint car je l'aime les personnes handicapées en couple comme moi ont le droit de continuer à vivre ensemble avec un revenu décent pour les dépenses de la vie courante surtout que la belgique l'a supprimé dans le but de ne pas renoncer à la vie de couple alors il faut se battre ensemble en faisant barrage car je ne veux pas ètre à la charge de mon conjoint chaque année pour pouvoir vivre normalement avec un pouvoir d'achat mobilisons nous tous qui sont dans le mème cas comme moi merci

Le 25-10-2018 par Nino42 :
Je vais bientôt faire naître un parti politique,pour faire barrage a tout ses partis politique.ce parti n aura ni idéologie de droite ou de gauche.simplement une opposition et nous pourrions avoir pluse de visibilité et de poids contre ses mesure pournius les handicapés.merci de votre soutien moral

Le 25-10-2018 par nono :
pourtant cela devient urgen de passer cette loi car moi bénéficie pas de la hausse mais de la baisse de mon aah par rapport au salaire de mon conjoint je suis perdue

Le 26-10-2018 par Seb :
C'est honteux, la France ne fait rien pour ses citoyens dans le besoins. Sous prétexte que nous avons un problème de santé qui nous mets dans l'incapacité de travailler, nous devons en plus, vivre seul ou clandestinement. La France change, ça devient de pire en pire. Avant d'aider tous les migrants ( je n'ai rien contre eux), il faudrait déjà avoir les moyens d'aider les citoyens Français. On réquisitionne des chambres d'hôtel pour loger les migrant, et les citoyens Français dorment à la rue. Ne lâchons rien, et continuons à nous battre pour notre dignité !!!

Le 26-10-2018 par Daddou :
Ç est honteux !!!Ç est déjà difficile de vivre avec un handicap mais maintenant il faut qu'on soit célibataire !!!!on a pas demandé à ne pas pouvoir travailler !!!!

Le 26-10-2018 par guérins :
je suis très inquiète pour l'année prochaine de ne pas savoir si j'aurais de quoi vivre avec la baisse de l'aah sans pouvoir faire face à mon handicap et aux dépenses de la vie courante dans un couple il faut que cette loi passe définitivement pour que chaque personne handicapée en couple comme moi puisse vivre sans ètre en dessous du seuil de pauvreté ou pas d'aah dans certains cas en demandant l'arrèt de la prise en compte des revenus du conjoint ayant le droit à l'amour nous aussi alors mobilisons nous tous dans ce cas pour que cette loi change notre vie pour rendre plus juste l'aah en couple comme la belgique cela éviterait de renoncer la vie de couple ou des fraudes la france est un pays d'égalité fraternité pour nous tous merci

Le 26-10-2018 par perledetahiti43 :
bonjour

A leur place j'aurai honte
encore est toujours des injustice qui en finirons jamais

Le 26-10-2018 par eric :
malheureusement cette loi ne passera pas tant que cluzel sera dans ce gouvernement.C'est uniquement une logique comptable qui obsède cluzel et sa clique, l'AAH n'aurait jamais du etre un minima social comme les autres et c'est une catastrophe annoncée en 2020 lorsque nous devrons etre mélangés aux autres minimas sociaux pour se retrouver avec ce revenu "universel" qui obsède macron et donc je le répète encore une fois contraints d'inclure notre épargne pour le futur calcul du revenu universel pour handicapés.Je sais que je radote encore et encore depuis des mois sur ce sujet crucial mais il faudrait quand meme que nous prenions conscience du hold up qui se profile à l'horizon!

Le 26-10-2018 par Sofia :
J'ai une sep depuis 17ans et maintenant se fauteuil électrique pr être plus autonome je suis mariée et je n'ai aucune aide nous battons mais il faut être courageux à quand aurions nous quelque chose

Le 27-10-2018 par moustick :
On parle toujours de la AAH , mais ce qui ont , une invalidité Sécurité social. Nous on nous retient la CSG et tout est déclaré . Est ce que , nous aurons , c'est augmentation que vous parlez .

Le 28-10-2018 par garnier isabelle :
Le 25-10-2018 par Olivier :
Bonjour trouvez vous ça normal ,qu'un épileptique ne touche plus l'aah car c'est une maladie qui touche le cerveau.......<== ma file la touche ( malformation de l hypocampe ) , ton medecin a peut etre mal remplie ton dossier medical pour la MDH

Le 29-10-2018 par parisel carole :
Bonjour j'ai une maladie auto-immune qui touche ma vue j'ai un traitement très lourd et je perçois que 436 euros de la caf parce que mon mari a un emploie je trouve humiliant pour nous les malades de ne pas prendre en compte notre maladie plutôt que de prendre en comptes les revenus des conjoints il faut que ça change

Le 29-10-2018 par FLOFLO :
Je partage la vie d'un homme malvoyant et malentendant et nous vivons dans la clandestinité afin qu'il ne perde pas ses aides. Je ne comprends pas cette loi qui est si injuste. Non seulement il a un handicap dont il est dépendant mais en plus il faudrait qu'il soit dépendant de moi financièrement vous imaginez moralement ?
toutes les personnes à qui j'en parle sont choquées

Le 30-10-2018 par LIO :
Je suis invalide a plus de 80%,depuis maintenant 5 ans je ne perçois plus la AHH, pour cause : revenu du foyer dépassant le quotient, mon mari est le seul a travailler avec un salaire intérim que varie de 1000 a 1500 euros quand y à des missions, pour manger nous avons recours aux banques alimentaires, mais pour payer toutes les factures nous n'avons pas d argent. Sans aucun droit social, ainsi c'est nôtre vie depuis 5 ans, une misère remplie de souffrance.

Le 31-10-2018 par guérins :
je suis handicapée visuelle à 80% vivant en couple étant très choquée par le rejet de cette loi par le sénat qui va dans le bon sens il faut que cette loi voit le jour avec une rencontre dans les plus délais avec le chef de l'état le président de la république le sénat sophie cluzel les associations et les personnes handicapées vivant en couple en france vivre avec son handicap avec l'aah en étant égaux et de pouvoir bénéficier de l'augmentation de l'aah pleinement le droit à l'amour comme tout le monde alors serrons nous tous les coudes pour une loi plus juste humain l'aah en couple une revendication de longue date demandée par tous l'arrèt définitive de la prise en compte des revenus du conjoint pour le calcul de l'aah en couple par la caf courage c'est possible la belgique a réussi pourquoi pas nous

Le 02-11-2018 par Tardi :
Et après on nous fait de beaux discours: "Le handicap sera ma priorité", "il n'est pas normal que les handicapés soient exclus de la société". Etre en couple, pour sortir de la solitude, c'est quand même la base, et un droit pour tout être humain. C'est vrai qu'handicapé + pas autonome financièrement, ça donne toutes les chances de trouver l'âme soeur... De l'argent, on en trouve par millions pour les clandestins qui débarquent sans cesse sur notre sol. Là on nous dit qu'on "doit" être généreux...

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr