Emploi: 200 000 contrats aidés seront financés en 2018

Résumé : Édouard Philippe a annoncé le 21 septembre 2017 que 200 000 contrats aidés seront financés en 2018, "intégralement dans le secteur non marchand" (services, associations), avec un taux moyen de prise en charge par les pouvoirs publics de 50%.

Par , le 

Lire les réactions et réagissez !

200 000 contrats aidés en plus pour 2018. C'est l'annonce du Premier ministre Édouard Philippe faite le 21 septembre 2017. Ces contrats concernent uniquement le secteur non-marchand (services et associations), avec un taux moyen de prise en charge par les pouvoirs publics de 50%. Les jeunes en insertion et les chômeurs de longue durée seront prioritaires pour ces contrats. Ceux-ci seront ciblés sur deux secteurs : l'urgence sanitaire et sociale, « où le volume des emplois aidés sera maintenu » et l'accompagnement des enfants handicapés en milieu scolaire, a annoncé M. Philippe à l'issue d'une rencontre avec les acteurs de la lutte contre la pauvreté.

Exigence de formation

Le Premier ministre a ajouté que ces contrats aidés bénéficieront à l'outre-mer et aux communes rurales et comporteront « une exigence de formation », aujourd'hui « trop souvent insuffisante »« Le Plan d'investissement dans les compétences sera mobilisé avec notamment des formations qualifiantes ou concernant les compétences de base. Tout contrat aidé comportera véritablement pendant sa durée, ou le cas échéant, à son issue, un volet formation », a-t-il déclaré.

Fortes protestations

En annonçant cet été la baisse des contrats aidés en 2017, le gouvernement avait suscité de fortes protestations dans les collectivités locales et les associations. La ministre du Travail Muriel Pénicaud a chargé Jean-Marc Borello, président du groupe SOS (économie sociale et solidaire) d'une mission sur les contrats aidés et les « dispositifs actuels à renforcer ou modifier ». Les conclusions de cette mission seront rendues d'ici la fin de l'année.

© Franck Thomasse/Fotolia

Lire les réactions et réagissez !  

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2017) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».


Commentaires

Réagissez à cet article

Le 22-09-2017 par Chacha :
Bla bla bla! Quand il auront compris que c'est pas de bla blablater qu'on a besoin!
Qu'ils baissent leurs salaires d'abord et après on verra!
C'est toujours aux plus démunis qu'on demande de serrer la ceinture! C'est tellement plus facile!

Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr