Croizon : grand saut pour les maladies cardiovasculaires

Résumé : L'aventurier de l'extrême Philippe Croizon a sauté en parachute pour sensibiliser le grand public aux maladies cardiovasculaires, première cause de mortalité dans le monde. 4 000 m de grand frisson !

Par , le 

Réagissez à cet article !

« Quand on est sous voile, on a le souffle coupé et le cœur qui bat la chamade. C'est un vrai moment de bonheur et d'émotions. Tellement puissant ! Lorsqu'on vit cette expérience, on se sent vivant ! », a réagi à chaud Philippe Croizon après son saut à 4 000 mètres en parachute.

4 000 m de chute

Nouveau défi pour l'aventurier de l'extrême Philippe Croizon, amputé des 4 membres, à Frétoy-le-Château (Picardie). En compagnie de Lionel Ségard, PDG de la biotech Quantum Genomics, il s'est jeté dans le vide le 28 septembre 2017 pour sensibiliser le grand public aux maladies cardiovasculaires. Un frisson de 4 000 mètres pour rappeler la nécessité de faire progresser ensemble la recherche et de renforcer les politiques de prévention à l'occasion de la Journée mondiale du cœur et de la Semaine française du cœur.

17 millions de décès par an

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde, avec 17 millions de décès par an. Un adulte sur trois souffre d'hypertension artérielle et un sur deux après 50 ans. Les complications dues à cette maladie irréversible sont responsables du décès de près de 10 millions de personnes chaque année. Quant à l'insuffisance cardiaque, elle touche 23 millions de personnes, avec un taux de survie de seulement 50% à cinq ans. « Philippe Croizon est un homme exceptionnel qui nous prouve tous les jours par ses exploits sportifs que l'on peut toujours repousser les limites du possible. C'est ce message d'espoir que nous voulons envoyer aux millions de patients atteints d'hypertension et d'insuffisance cardiaque » a déclaré Lionel Ségard après ce « Saut de l'espoir ».

Une percée scientifique

Grâce à une percée scientifique issue de vingt années de travaux de recherche, Quantum Genomics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de nouveaux traitements dans le domaine des maladies cardiovasculaires, développe aujourd'hui une nouvelle classe de molécules contre l'hypertension et l'insuffisance cardiaque. Ces candidats-médicaments appelés BAPAI (Brain Aminopeptidase A Inhibitors) mettent en œuvre un nouveau mécanisme d'action situé directement dans le cerveau, et qui consiste à inhiber une enzyme, l'aminopeptidase A, jouant un rôle clé dans le système de régulation de la tension artérielle. Selon son communiqué, « elle est la seule société au monde à travailler sur cette approche radicalement innovante ».

© Photo : Damien Boisson-Berçu

© Vidéo : Eiceps

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr