Record du monde à vélo sous assistance respiratoire !

Résumé : 23,890 km/h au chrono sur la piste du vélodrome d'Hyères. Défi relevé pour Philippe Poncet, 55 ans, atteint depuis huit ans de BPCO, une maladie qui touche les bronches et affecte 2.5 millions de Français.

Par , le 

Réagissez à cet article !

Le dimanche 12 octobre 2014, il a battu un record du monde ! 23,890 km à l'heure en vélo sur piste, tout en étant branché sous assistance respiratoire. On doit cette performance à Philippe Poncet, 55 ans, atteint de BPCO depuis 8 ans. Sur la piste du vélodrome d'Hyères, il est allé au bout de ses limites pour faire exploser le chrono. « La BPCO à l'épreuve du chrono », c'est d'ailleurs le nom de son défi. La broncho-pneumopathie chronique obstructive est une maladie chronique inflammatoire qui touche les bronches. Elle se caractérise par une diminution progressive du souffle, jusqu'à devenir invalidante.

Pratiquer une activité sportive malgré sa BPCO

Cette insuffisance respiratoire sévère, détectée chez Philippe en 2008, lui impose d'être sous oxygénothérapie une grande partie de la journée et en permanence la nuit. Pour être plus autonome, il utilise un oxygénateur portable, « Il m'évite de me ravitailler en oxygène liquide comme on le fait de façon classique. Grâce à ce dispositif médical, je peux sortir de chez moi ». Philippe Poncet a déjà réalisé, en octobre 2013, une tentative réussie d'ascension à vélo du col de l'Espigoulier sous assistance respiratoire avec un encadrement médical, technique et sportif adapté. Il est également le président de l'association O2&Cie qui a pour objectif de redonner espoir aux personnes atteintes en leur montrant que la volonté permet d'atteindre des sommets.

3ème cause de mortalité en 2020 !

Une mission d'envergure et planétaire puisque l'Organisation mondiale de la santé annonce que la BPCO sera la troisième cause de mortalité par maladie dans le monde en 2020. Elle affecte 1,9 million de Français de façon modérée et 600 000 plus sévèrement. La qualité de vie des patients dépend en grande partie de la viabilité des appareillages : « Vivre d'une façon totalement autonome serait l'objectif final », témoigne Philippe.

Réagissez à cet article !  

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Sur Handicap.fr

Sur le web

"Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© Handicap.fr. Cet article a été rédigé par Emmanuelle Dal'Secco, journaliste Handicap.fr"


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches