Dons aux associations : infèrieurs à l'inflation en 2012

Résumé : Les dons aux grandes associations et fondations ont moins progressé que l'inflation en 2012, les effets de la crise continuant de se faire sentir, a estimé vendredi le syndicat professionnel France Générosités.

Par , le 

Réagissez à cet article !

PARIS, 21 juin 2013 (AFP) -
Les dons aux grandes associations et fondations ont moins progressé que l'inflation en 2012, les effets de la crise continuant de se faire sentir, a estimé vendredi le syndicat professionnel France Générosités. La hausse des dons collectés par les 80 membres de ce syndicat (parmi lesquels Action contre la faim, Aides, Amnesty, Secours Catholique, Unicef...) est estimée à 1,7% en 2012 pour une inflation de 2%, d'après un panel de 23 membres cumulant plus des deux tiers de la collecte (dons inférieurs à 1.500 euros).

Près de 92% des dons ont été faits par des donateurs fidèles. Leurs dons ont augmenté de 2,2%, compensant une baisse de 4% des sommes versées par les nouveaux donateurs.
La collecte est restée très saisonnière, 42% des dons étant faits dans les trois derniers mois de l'année.
Un baromètre réalisé par TNS Sofres en avril 2013 auprès de 2.000 personnes révèle par ailleurs une baisse du nombre de personnes donnant plus d'une fois par an, couplée à une progression des donneurs occasionnels.

Autres effets attribués à la crise, la proportion de personnes donnant moins de 50 euros par an augmente, passant de 50% en 2011 à 58% en 2012, et un tiers des donateurs dit avoir diminué le montant de ses dons, ou cessé de donner. 23% des donateurs imposables disent qu'ils pourraient réduire ou arrêter leur don si la déduction fiscale autorisée était diminuée. On peut actuellement déduire de ses impôts 66% du montant des dons faits aux associations caritatives. Les causes prioritaires restent l'aide et la protection de l'enfance (39%), la lutte contre l'exclusion et la pauvreté (35%), le soutien à la recherche médicale (31%), suivies de l'aide aux personnes handicapées (24%), aux personnes âgées (24%), aux malades (21%), la défense des droits de l'Homme (19%) et l'accès au logement des personnes défavorisées (18%).

Les membres de France Générosités représentent plus de la moitié des dons et legs collectés auprès du grand public. Selon les données de l'administration fiscale, les Français ont donné 2,1 milliards d'euros en 2011, en hausse de 8,6% par rapport à 2010.
paj/bow/sd

« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Presse.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations ».

Réagissez à cet article !  


Soumettre votre avis

Rappel :

  • Merci de bien vouloir éviter les messages diffamatoires, insultants, tendancieux...
  • Pour les questions personnelles générales, prenez contact avec nos assistants
  • Avant d'être affiché, votre message devra être validé via un mail que vous recevrez.

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches