Mme Montchamp envisage

Résumé : La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a déclaré jeudi à l'AFP qu'elle envisageait un '' complément spécifique'' de l'allocation adulte handicapé (d'un montant actuel maximum de 587,74 euros par mois) pour les personn

Par , le 

PARIS, 17 juin (AFP) - La secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Marie-Anne Montchamp a déclaré jeudi à l'AFP qu'elle envisageait un "complément spécifique" de l'allocation adulte handicapé (d'un montant actuel maximum de 587,74 euros par mois) pour les personnes qui ne peuvent pas travailler.
De nombreuses associations de défense des intérêts des personnes handicapées avaient regretté que le projet de loi handicap, adopté mercredi en première lecture à l'Assemblée nationale, laisse l'AAH en l'état. "Le revenu
de ces personnes reste en dessous du seuil de pauvreté", avait ainsi estimé l'association des paralysés de France.
"L'objet du texte n'est pas de réformer les minima sociaux", a dit à l'AFP Mme Montchamp, qui a défendu le projet de loi.
"En revanche, j'ai parfaitement entendu ce que les associations ont pu dire. Puisque nous avons réformé le complément d'AAH, on va avoir l'occasion (...), dans le cadre des travaux qu'il nous faut engager sur l'effectivité de
ce texte, de regarder comment on peut, par un complément d'AAH spécifique, accompagner les personnes handicapées qui ne peuvent pas travailler", a-t-elle expliqué en marge de sa visite du salon Autonomic à Paris.
Ce salon présente des équipements destinés à faciliter la vie des personnes handicapées (déplacement, travail, loisirs...).
st/tm/cco


[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr

Découvrir Autonom-ease - notre sélection de produits et de solutions pour vous et vos proches