Augmentation des demandes d'évaluation du handicap.

Résumé : 1,4 million de demandes d'évaluation du handicap en 2001, selon une étude

Par , le 

PARIS, 2 mars 03 (AFP) - En 2001, quelque 1,4 million de demandes de toute nature ont été déposées par 737.000 demandeurs auprès des Cotorep, les commissions d'orientation habilitées à reconnaître le handicap des adultes et à apprécier leur taux d'incapacité, selon un étude du ministère des Affaires sociales.
Ces 1.435.000 demandes sont en augmentation de 2,6 % par rapport à 2000, précise cette étude de la Direction de la recherche des études de l'évaluation et des statistiques (Drees) sur l'activité des Cotorep en 2001.
Les commissions techniques d'orientation et de reclassement professionnel, qui siègent dans chaque département, statuent sur treize types de mesures destinées aux personnes handicapées : six relatives au travail, trois allocations et quatre autres mesures relatives à l'environnement social.
Au total, 637.000 demandeurs, soit 86 % d'entre eux, ont obtenu un accord de la part de la Cotorep.
Parmi ces décisions, 38 % sont relatives au travail, 23 % concernent des allocations, 36 % accordent des cartes d'invalidité ou de stationnement et 3 % des placements en établissements médico-sociaux.
Les Cotorep ont ainsi accordé 234.000 reconnaissances de la qualité du travailleur handicapé (RQTH, pour handicap léger, modéré ou grave).
Elles ont par ailleurs prononcé une orientation professionnelle (ORP) pour 151.000 demandeurs (formation professionnelle, milieu ordinaire du travail ou milieu protégé).19.000 autres décisions relatives au travail ont été prises (abattement de salaire, primes de reclassement, emploi dans la Fonction publique).
205.000 personnes (sur 313.000 demandes) ont reçu un accord pour l'Allocation aux adultes handicapés (AAH), tandis qu'étaient accordées 34.400 allocations compensatrices pour tierce personne (ACTP).
32.600 personnes (37.000 demandes) ont obtenu le feu vert pour un placement en établissement. Enfin 287.000 cartes invalidité ont été accordées.
En moyenne, la durée de validité des décisions est de cinq ans.
kp/pmg

[BI]« Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© (2003) Agence France-Press.Toutes les informations reproduites sur cette page sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. ».[EI]

Haut

Recevez la newsletter Handicap.fr